Réouverture de la Maison de la Radio : les 50 petits secrets du bâtiment

Samedi 14 décembre 2013 à 16h39 mis à jour le Vendredi 14 novembre 2014 à 11h29

Après avoir fêté ses 50 ans en décembre dernier, la Maison de la Radio rouvre au public ce vendredi. Cinquante ans après l'inauguration par le Général de Gaulle, les sept chaînes de Radio France sont toujours basées au 116 avenue du Président-Kennedy, une adresse qui accueille désormais un lieu culturel. Francebleu.fr vous en livre les secrets.

Les 50 ans de la Maison de la Radio - Julien Baldacchino © Radio France

Petites histoires, lieux insolites, personnages marquants... A l'occasion des 50 ans de la Maison de la Radio, nous vous révélons 50 petites chose que vous ne soupçonnez peut-être pas sur la Maison de la Radio. Le tout illustré en images et en vidéos.

 

{iframe|daily|272|480|x18eolb}


#1 | Avant Radio France…
sur le terrain du Quai de Passy (devenu depuis l'avenue du Président-Kennedy), il y a eu un château, le Château de Boulainvilliers, puis une usine à gaz et enfin un parc des sports. D'ailleurs, quand le terrain fut racheté par l'Etat en 1952 pour construire la Maison Ronde, les riverains s'y sont opposés, ils ne voulaient pas voir disparaître leur stade !

#2 | Pourquoi la maison ronde est ronde ? Outre l'esthétique architecturale, il y a une raison acoustique à cela. Pour que les studios d'enregistrement aient une acoustique idéale, ils ne devaient pas être rectangulaires, mais avoir une forme de trapèze. Mis côte à côte, ces trapèzes créent une forme arrondie.

#3 | "Cheval" : c'est le nom initial du bâtiment. C'est en tout cas le nom de code du projet d'Henry Bernard, qui remporte le concours d'architecture.

#4 | Une maison sur pilotis : Le bâtiment est construit sur une zone marécageuse. Pour ne pas qu'il s'affaisse, il a donc fallu le monter sur d'immenses pilotis métalliques

#5 | La maison des collaborateurs : en même temps que la Maison Ronde, un autre immeuble a été construit. Situé juste en face, de l'autre côté de la rue de Boulainvilliers, ce bâtiment était un ensemble de logements destiné à accueillir les personnels de l'ORTF.

#6 | Le timbre inaugural : Le 14 décembre 1963, à l'occasion de l'ouverture de la Maison de la Radio, un timbre spécial est créé, ainsi qu'une enveloppe à l'image de la maison de la Radio. Même le cachet de la poste, ce jour-là, porte la mention "Premier jour, maison de la radio-télévision".

L'enveloppe inaugurale de la Maison de la Radio  - Capture d'écran © Radio France

#7 | Le logo : Radio France doit à la maison ronde son logo si caractéristique, qui suit le groupe depuis 1975. Il s'agit en effet d'une représentation stylisée du bâtiment, avec la grande tour en haut, et la forme arrondie de la maison en bas.

Le logo de la Maison Ronde expliqué - J.B. © Radio France

#8 | Le premier président de Radio France, en 1975, était une femme. Jacqueline Baudrier a dirigé le groupe pendant trois mandats, jusqu'en 1981. Son successeur était aussi une femme, Michèle Cotta. Depuis, il n'y a que des hommes qui se sont succédés à la présidence de Radio France.

#9 | Le bureau de la Censure : à l'ouverture de la Maison de la Radio en 1963, le bureau situé au sommet de la tour centrale, au 22e étage, est dédié au ministère de l'Information. Le ministère est idéalement placé pour exercer sa tutelle, voire parfois sa censure, sur les chaînes de l'ORTF. Depuis, ce bureau est devenu une grande salle de réunion.

#10| Des émissions de TV : avant d'être la maison de la radio, le bâtiment était la maison de la radio-télévision. De nombreuses émissions ont été tournées dans l'édifice, et notamment dans son studio 102 (aujourd'hui disparu), qui a accueilli de nombreuses émissions de variété.

{iframe|youtube|260|462|IXzY592tkNI}

visite du mythique studio 102 maison de radio france Paris (patrick laurent) patriclaurent

{iframe|daily|270|480|x18h4ic}


#11 | Avec 1000 bureaux
et 100.000 mètres carrés, c'est l'un des plus grands espaces de bureaux dans Paris

#12 | La grande couronne de la maison ronde fait 500m de circonférence. Faire le tour du bâtiment, c'est déjà du sport !

#13 | Le bâtiment peut accueillir 4.300 personnes en tout, réparties dans 140 corps de métiers différents, du producteur au cuisinier, en passant par les responsables de la signalétique.

#14 | Au sommet de la tour, on culmine à 68 mètres de haut. La salle panoramique du 22ème étage offre une vue à 360° sur les toits de Paris.

#15 | La plus grande discothèque d'Europe : avec 1.500.000 documents, la discothèque de la Maison Ronde est la plus dotée dans toute l'Europe. On y trouve des vinyles, des CD… mais aussi des cylindres de cire, ancêtre du disque. Aujourd'hui, du fait des travaux, une grande partie de cette discothèque a été transportée hors de la maison de la Radio, dans un lieu tenu secret aux portes de Paris. C'est là que sont tournées les émissions de Radio Vinyle.

{iframe|daily|270|480|xs257w}

Radio Vinyle #09 avec Alain Chamfort au micro d'Oliver Daudé. radiofrance

#16 | 61 studios : à son ouverture en 1963, la Maison Ronde dispose de 61 studios. Les grands studios sont destinés à la musique, au théâtre et aux variétés. Les plus petits sont dédiés à l'information et aux interviews.

#17 | Un monument historique : la maison de la radio n'est pas elle-même classée monument historique. Mais le grand orgue du studio 104, lui, l'est. Avec les travaux de réhabilitation, l'orgue historique a été cédé à l'église Notre-Dame de la Treille à Lille, et seul le bas-relief est resté en place. Un nouvel orgue sera mis en service dans le futur auditorium.


#18 | La tour, coffre-fort de la maison ronde :
aujourd'hui, la tour centrale héberge essentiellement des bureaux administratifs. Mais à l'époque de l'ouverture, comme dans le donjon d'un château fort, c'est là que se trouvent les documents les plus précieux, notamment les disques et les archives.

#19 | Les lames de la tour : Les précieux documents hébergés dans la tour sont aussi les plus fragiles. Il faut donc éviter que la lumière du soleil ne vienne les frapper trop violemment. L'architecte Henry Bernard a donc conçu des meurtrières (toujours comme dans les donjons), pour que le moins de lumière possible n'entre. Lors de la réhabilitation, et avec le changement de fonction des bureaux de la tour, ces meurtrières ont été remplacées par des lames obliques.

#20 | Les drôles de fenêtres : à Radio France, on n'ouvre pas les fenêtres comme ailleurs. C'est un double-vitrage mobile : chaque fenêtre est dotée de deux vitres actionnées par une poulie. Celle-ci fait simultanément descendre l'une des vitres et monter l'autre. Ce qui permet de faire entrer de l'air sans ouvrir intégralement... Et c'est surtout la garantie d'une isolation phonique idéale, indispensable pour le bâtiment situé en front de Seine.

#21 | Les abris atomiques… : Ils sont au nombre de 14. La Maison de la Radio est l'un des seuls bâtiments de Paris (avec notamment l'Elysée) à disposer de ce type d'abris. Avec leurs murs très robustes, ils servent notamment à tenir le bâtiment.

L'un des abris atomiques de la Maison de la Radio - Julien Baldacchino © Radio France

#22 | … qui hébergent la vaisselle ORTF : ces abris n'ont jamais servi, pas plus que les quatre galeries qui permettaient d'en sortir. Depuis, ils servent notamment de lieux de stockage. L'ancienne vaisselle de la cantine de Radio France est notamment stockée dans l'un de ces abris.

#23 | La source d'eau : La maison ronde est directement reliée à une source naturelle d'eau. Celle-ci est notamment utilisée pour le chauffage et la climatisation des lieux. Mais ce n'est pas tout : dans les couloirs de la maison de la radio sont disposées des petites fontaines à eau, qui permettent de se désaltérer avec de l'eau de source.

#24 | Le chauffage géothermique : le bâtiment de la maison de la Radio fut le premier, à Paris, à disposer d'une installation géothermique. Un forage à 600m de profondeur permet de chauffer la maison avec un système autonome. Cette installation est en cours de rénovation, elle aussi.

Les pompes à chaleur de la Maison de la Radio  © Radio France

#25 | Radio France… sur un volcan : c'est Jean Maheu, ancien président de Radio France, qui le révèle dans le livre La Saga France Inter de Valérie Péronnet et Anne-Marie Gustave : quand il arrive à la tête de Radio France en 1989, il découvre que sous les pieds des employés de Radio France, se trouvent dix tonnes d'ammoniaque liquide, destinée aux systèmes de chauffage et de refroidissement. Mais en cas d'incendie, les cheminées d'évacuation ne sont pas assez grosses : c'est l'explosion assurée. Il faudra des années entières à Jean Maheu, dans le plus grand secret, pour parvenir à faire évacuer ce produit, en 1996.

#26 | Un espace loin des transports : venir à la maison de la radio en métro n'est pas aisé. Aucune station de métro n'est à proximité immédiate… et c'est voulu. Pour éviter les bruits et les vibrations, les maîtres d'œuvre du projet ont cherché un terrain sous lequel ne passait aucune ligne de métro. Et depuis, aucun transport souterrain ne peut être installé sous la Maison Ronde.

#27 | Une ville dans la ville : à son ouverture, la Maison de la Radio est dotée de nombreux équipements de la vie quotidienne. Ses employés peuvent poster leur courrier, aller à la banque, faire leurs courses, acheter le journal et même aller à l'agence de voyages sans quitter le bâtiment. Depuis, seul un bureau de banque a subsisté dans l'enceinte de la maison ronde.


#28 | France Inter n'est pas à la maison ronde :
travaux obligent, le "vaisseau amiral" de Radio France ne se situe pas à la Maison de la Radio, mais juste à côté, avenue du général Mangin. France Inter va réintégrer la maison ronde l'année prochaine, et c'est France Bleu qui, le temps des travaux, ira provisoirement s'implanter dans le bâtiment Mangin.

#29 | A l'origine des travaux… : c'est après les attentats du 11 septembre 2001 à New-York qu'une expertise est menée sur de nombreuses tours, partout dans le monde. Et cette expertise-là a conclu que la tour centrale de la maison ronde n'était pas aux normes, et qu'il fallait donc la rénover.

La bâche placée sur la tour au moment de la rénovation  © V.E.

#30 | Enfin un parking ! Si moderne soit le bâtiment, il ne disposait pas de parking souterrain… jusqu'à l'an dernier : en 2012 le parking de Radio France a ouvert, apportant un confort aux collaborateurs qui peuvent désormais se garer facilement aux abords de la Maison.


#31 | Les ruches :
elles sont cinq, situées au pied de la Maison Ronde, près du parking. Cinq ruches, implantées par Radio France à l'initiative de l'association apicole du groupe, qui compte quelque 50 membres. L'association est capable de produire pas moins de 250 kg de miel par an.

#32 | La première pierre : cette première pierre de la Maison de la Radio, posée par le président René Coty en 1954, existe, photo à l'appui. Mais elle est presque impossible à trouver…

La première pierre de la Maison de la Radio - Capture d'écran © elodier23.tumblr.com

#33 | Des salles de sport : des années avant les grandes entreprises américaines et le management "à la Google", l'ORTF proposait déjà à ses employés de faire du sport sur le lieu de travail. Une première salle est située dans la tour centrale : rénovée, elle accueille notamment les clubs d'arts martiaux. La deuxième salle, située au-dessus du dixième étage de la grande couronne, est le fief historique du club de ping-pong de Radio France.

#34 | Les WC Mitterrand : à l'occasion d'une visite de François Mitterrand à la Maison Ronde, la direction avait mis les petits plats dans les grands. Aux alentours du studio 134 (aujourd'hui studio du Mouv') où avait lieu l'interview du président, les murs ont été repeints. Et les toilettes les plus proches ont dû être refaits, avec marbre et couleurs claires. Ces toilettes existent encore au troisième étage de la maison, et ne ressemblent à aucun autre dans le bâtiment.

Les lavabos en marbre des toilettes conçues pour François Mitterrand - Julien Baldacchino © Radio France

#35 | La crypte et le monument aux morts : le sous-sol de la Maison Ronde abrite une véritable crypte, dans laquelle se trouve le monument aux morts de l'audiovisuel. Chaque 8 mai et 11 novembre, le président de Radio France vient y déposer une gerbe.

#36 | Le musée : le musée de Radio France en tant que tel a disparu avec les travaux, mais une partie de ses collections reste disséminée dans la Maison de la Radio. Entre deux studios, on peut donc tomber sur une vitrine avec de vieux transistors, une affiche des années 60, et du matériel de reportage vintage.

#37 | Le resto des chefs : Avant les travaux, en plus de la cantine, il y avait un véritable restaurant au sein de la Maison de la Radio, avec menu gastronomique et serveurs en costume blanc et cravate noire. Il était avant tout destiné aux dirigeants du groupe et à leurs invités. "Si tu y étais invité, c'est que quelque chose allait t'arriver", raconte un journaliste de la Maison.

#38 | Le bout du mur de Berlin : Il se trouve juste devant la Maison de la Radio, près de l'une des entrées. Ce fragment du mur de Berlin a été offert à Radio France en 2009, après une collaboration entre Radio France et la radio allemande à l'occasion des 20 ans de la chute du mur.

{iframe|daily|276|480|xb7qp3}

Mur de Berlin à la Maison de la Radio radiofrance

#39 | Le bout du mur du Mouv' : c'est un autre mur historique qui est exposé, cette fois-ci à l'intérieur de la Maison Ronde. La façade du préfabriqué qui a accueilli les toutes premières émissions du Mouv' a été entièrement décorée par des graffeurs et accrochée près des locaux actuels de la radio.

Un morceau du mur du Mouv' - Julien Baldacchino © Radio France

#40 | Les escaliers qui ne vont nulle part : au sous-sol de la Maison, certains escaliers commencent au niveau du sol et se terminent… dans le plafond ! La raison : une erreur architecturale, tout simplement.

L'escalier qui ne mène nulle part - Julien Baldacchino © Radio France

#41 | Les œuvres d'art : elles essaiment les grandes coursives qui font le tour de la Maison de la Radio : tapisseries, sculptures, fresques ont été commandés à des artistes français pour l'ouverture du lieu en 1963. A voir notamment, une grande fresque rouge et or du peintre Georges Mathieu, juste en face du célèbre studio 105.

La fresque signée Georges Mathieu, face au studio 105 - Julien Baldacchino © Radio France


#42 | La grande kermesse :
Quelques mois après l'inauguration de la Maison Ronde, Jean Garetto et Pierre Codou (futurs producteurs de L'Oreille en Coin) lancent sur France Inter l'émission Entrée Libre à l'ORTF : tous les week-ends, les portes de la maison de la Radio sont grandes ouvertes. Le grand hall et les studios sont les lieux d'une grande kermesse où des activités en tout genre ont lieu. C'est là, notamment, qu'ont eu lieu les toutes premières bourses d'échange de porte-clés.

#43 | Partager les locaux avec RFI : depuis 1986, RFI ne fait plus partie de Radio France. Mais la radio internationale est restée implantée dans la Maison de la Radio jusqu'à cette année, occupant plusieurs étages du bâtiment. Le 18 février à 1h30, le dernier flash en direct de la Maison Ronde a eu lieu, avant un transfert définitif à Issy-les-Moulineaux.

{iframe|youtube|260|462|HVvOBi4W_Q0}

Le dernier flash de RFI à la Maison de la radio [La Poêle à Frire] Julien Baldacchino

#44 | Les 10 ans de France Info et les bougies géantes ? C'est une histoire qui a des allures de légende urbaine. En 1997, pour fêter ses dix ans, France Info aurait disposé sur le toit de la Maison de la Radio d'immenses bougies gonflables… transformant le bâtiment rond en un immense gâteau d'anniversaire. Mais il ne reste aucune trace visuelle de ce happening.

#45 | La Tour Eiffel comme émetteur : aucun programme n'est émis directement depuis la Maison Ronde. Car Radio France dispose d'une antenne bien plus grande, à quelques dizaines de mètres de son siège : la Tour Eiffel. Les programmes sont donc envoyés au sommet de la Tour Eiffel, qui sert d'émetteur pour les programmes de Radio France.

#46 | La soirée électorale ratée : En 1977, Radio France met en place une immense soirée électorale pour les élections américaines (lors desquelles Jimmy Carter sera élu). Musiciens, invités prestigieux sont là pour toute une nuit en direct. Les organisateurs avaient simplement oublié que ce soir-là, les émetteurs étaient en entretien. Résultat : la soirée a eu une audience confidentielle.

#47 | La tempête souffle les vitres : décembre 1999. Une tempête sans précédent souffle sur la France. Et la Maison de la Radio ne s'en sort pas indemne : les immenses vitres qui couvrent les anciens foyers sont soufflées. Il faudra des mois pour les remplacer, en raison de leurs dimensions monumentales. Depuis, des filets sont disposés de part et d'autre de ces grandes vitres.

#48 | Le président incognito : en février 1989, Roger Gicquel, qui présente le journal de France Inter, accueille dans son studio le nouveau président de Radio France, Jean Maheu. Problème : l'invité en studio, ce n'est pas lui. Jean Maheu n'est pas encore arrivé. Les présentateurs du journal ne connaissent pas encore son visage, et le confondent avec l'autre invité du journal. S'ensuivit un quiproquo très long à dissiper à l'antenne !


#49 | Il existe un film sur la Maison de la Radio :
réalisé par Nicolas Philibert (Être et avoir), ce long-métrage (sorti en début d'année) plonge le spectateur pendant 1h30 dans l'intimité de la Maison Ronde et des personnes qui y travaillent.

{iframe|youtube|260|462|kf8AAOpv7iM}

La Maison de la Radio - Bande annonce CinemasGaumontPathe

#50 | Et un site web spécial ! Le site de la Maison de la Radio propose une plongée dans le passé du lieu, dans son actualité, et un hommage rendu par 50 artistes invités à livrer leurs "radiovisions"

Les 50 ans de la Maison de la Radio  © Radio France

La blogosphère Radio France est également très active, avec trois blogs Tumblr : La Maison Ronde dédié aux photos du bâtiment sur les réseaux sociaux, Passion Goodies qui recense les produits dérivés les plus fous, et La Poêle à Frire, collection de jingles et de campagnes de pub du passé et d'aujourd'hui.

0
Vos réactions sur cette info

Commentaires

Poster un nouveau commentaire

Votre adresse e-mail ne sera ni publiée ni transmise à des tiers
Votre commentaire ...
Actualiser Saisissez les caractères contenus dans l'image ci-dessus.
Tapez les caractères que vous voyez dans l'image ci-dessus. Si vous ne pouvez pas les lire, soumettez le formulaire et une nouvelle image sera générée. Les majuscules ne sont pas importantes.
Fermer

Bonjour,

Dans l’optique de l’amélioration constante de ses services, France Bleu souhaite recueillir votre avis sur l’évolution du site.

Cette enquête ne vous prendra que quelques minutes et nous permettra d’améliorer notre site afin de mieux répondre à vos attentes.

Cela vous permettra également d’être parmi les premiers à tester les nouveautés du site, en vous inscrivant à la fin de l’enquête.

L’équipe de France Bleu

Souhaitez-vous participer à cette étude ?

Votre adresse e-mail fera l’objet d’une collecte dans le cadre d’un traitement informatique ayant pour finalité de vous informer, de vous donner accès et de recueillir votre avis sur les évolutions du nouveau site de France Bleu en avant-première. Le destinataire de ces données est Radio France.
Conformément à la loi n°78-17 du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer en vous adressant à la chaine France Bleu à l’adresse suivante 17/21 avenue du général Mangin – 75016 Paris.
Vous pouvez également, pour des motifs légitimes, vous opposer au traitement des données vous concernant.