Dans le rapport remis mercredi au ministre des Transports Frédéric Cuvillier, le coût du canal est révisé à la baisse. Ce chantier, vieux serpent de mer et objet de batailles politiques, pourrait commencer dès 2015.