La sortie mondiale samedi soir de "Welcome to New York", inspiré de l'affaire DSK, a fait courir tout Cannes. Mais les critiquent démolissent le film d'Abel Ferrara inspiré du scandale qui a fait chuter il y a trois ans presque jour pour jour le patron du FMI, accusé de viol par une femme de ménage du Sofitel de New-York.