Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

300 salariés de Carrefour de l'agglomération caennaise devant les prud'hommes

La principale revendication porte sur les temps de pause... Direction et syndicats ne sont pas d'accord sur la façon de les rémunérer. Le contentieux n'est pas nouveau, les audiences se multiplient en France, mais dans chaque région, l'affaire est à chaque fois portée en justice.

Centre commercial Carrefour de la Côte de Nacre à Caen
Centre commercial Carrefour de la Côte de Nacre à Caen © Maxppp

La Basse Normandie a été l'une des premières régions à entamer une action en justice fin 2009. Mais qui n'arrive devant les prud'hommes qu'aujourd'hui à Caen.

Publicité
Logo France Bleu

Entre temps, explique la CFDT, les salariés ont gagné dans 95% des cas. C'est le cas dans la région à Cherbourg et Avranches, ou encore le mois dernier à Angers et Cholet. Mais le plus souvent, la direction fait appel.

Pour l'entreprise, le paiement des temps de pause fait parti du salaire de base. Les syndicats estiment eux, convention collective à l'appui, que ces pauses doivent être comptées à part et rémunérées par un forfait de 5% du salaire.

Mais ce n'est pas le seul dossier devant les prud'hommes, la CFDT demande également un rappel sur l'entretien des tenues... Car avant un accord signé le 1er janvier, c'était au salarié lui-même de laver sa tenue de travail.

Plus important, le syndicat estime que certains salariés ont été payé en dessous du smic entre 2004 et 2008 et demande un rattrapage sur la feuille de paye.

L'info en continu

Publicité
Logo France Bleu