Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

6 mois de prison pour insultes et menaces de mort à l'encontre d'André Rossinot

mercredi 21 août 2013 à 18:09 Par Cédric Lieto, France Bleu Sud Lorraine

Un nancéien a écopé de 6 mois de prison ferme pour avoir insulté et menacé de mort André Rossinot, le maire de Nancy. Les faits s'étaient produits lors d'une visite du maire dans le quartier du Haut du Lièvre le 11 juillet dernier. Lors de l'audience, le prévenu a voulu faire le spectacle.

André Rossinot. Hôtel de Ville de Nancy, 21 février 2013. André ROSSINOT, maire de Nancy depuis 30 ans
André Rossinot. Hôtel de Ville de Nancy, 21 février 2013. André ROSSINOT, maire de Nancy depuis 30 ans © MAXPPP - Alexandre MARCHI

"Jamais deux sans trois", c'est avec ces mots que le prévenu de 31 ans a débuté l'audience. Après avoir insulté et menacé de morts André Rossinot, le maire de Nancy, lors de sa visite au Haut du Lièvre le 11 juillet dernier, pendant sa garde à vue le 7 août, cet habitant a réitéré ces propos lors de l'audience. Ce trentenaire voue aux élus nancéiens une haine tenace : "on nous a promis monts et merveilles et on a rien", estime-t-il.

Le prévenu fait le "show"

Le prévenu décide de faire le spectacle : "il n'y a pas de justice en France, emmenez-moi ailleurs". De son côté, Me Clémence Morel, qui défend les intérêts d'André Rossinot, décrit un homme se rendant régulièrement à la mairie de quartier du Haut du Lièvre pour "boire un café, passer un coup de fil ou fumer dans les bureaux". Un habitant qui fait peur selon la Procureure. Elle réclame 10 mois de prison dont 6 ferme avec l'interdiction de se rendre dans les locaux de la mairie pendant 2 ans et d'entrer en contact avec André Rossinot et son adjointe Dominique Herman qu'il avait aussi insultée. Les réquisitions sont suivies par la Présidente. Le prévenu a été arrêté à l'issue de l'audience et placé immédiatement en détention.

Procès Insultes / Réactions 18 h - INVITE REDAC