Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

À 75 ans, elle porte plainte contre Nintendo

jeudi 29 août 2013 à 16:15 France Bleu

Nicole Walthert, une Orléanaise de 75 ans, a décidé d'intenter un procès au géant japonais du jeu vidéo, Nintendo. Selon elle, la Wii Balance Board, un accessoire de la console de jeux Wii, est une contrefaçon d'un produit qui lui a permis de remporter le concours Lépine à la fin des années 1980.

Nintendo aurait également copié le mode d'emploi du produit
Nintendo aurait également copié le mode d'emploi du produit © MaxPPP

Et si la Wii Balance Board, cette planche utilisée avec les jeux vidéo de fitness comme WiiFit , était une invention française ? C'est en tout cas ce qu'assure Nicole Walthert. Cette retraitée a attaqué Nintendo, le fabricant de la console et de son accessoire, en justice, pour contrefaçon.

Nicole Walthert, 75 ans aujourd'hui, est originaire d'Orléans. Kinésithérapeute pendant ses années d'activité, elle a créé son propre outil de rééducation en 1986. La bull-test était une balance prenant la forme d'un plateau, qui devait permettre de faire travailler l'équilibre.

Des similitudes jusque dans le mode d'emploi

Primé au concours Lépine, le produit en question a été retravaillé par la suite, intégrant des composants électroniques. Nicole Walthert raconte que Sony s'est montré intéressé par le concept en 2007, mais que les discussions ont vite tourné court : l'ancienne kiné se serait rendu compte, à ce moment-là, que Nintendo avait commercialisé un produit, la Wii Balance Board, en tous points similaires au sien. 

Selon elle, Nintendo a copié son produit, en la transformant en un plateau permettant de faire du sport virtuellement. La firme japonaise serait même allée jusqu'à copier le vocabulaire du mode d'emploi. L'inventrice demande une réparation d'un euro par machine vendue : et le pactole pourrait être gros. À ce jour, 43 millions de Wii ont été vendues.