Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Affaire Bettencourt: 105 députés UMP soutiennent Henri Guaino contre le juge Jean-Michel Gentil

-
Par France Bleu Gironde

L'UMP contre attaque, après le dépot de plainte pour "outrage à magistrat" de l'Union Syndicale des Magistrats (USM) contre Henri Guaino. Ce dernier avait violemment critiqué le juge bordelais Jean-Michel Gentil, en mars dernier, après la mise en examen Nicolas Sarkozy pour abus de faiblesse sur Liliane Bettencourt

Henri Guaino
Henri Guaino

Henri Guaino n'est plus seul dans sa croisade contre le juge bordelais Jean-Michel Gentil . 105 députés UMP l'ont suivi. Ils ont signé une lettre ouverte adressée au procureur de la république de Paris. Ce courrier critique l'ouverture d'une enquête préliminaire après le dépot de plainte "pour outrage à magistrat" de l'Union Syndicale des Magistrats (USM).

Henri Guaino avait critiqué le juge Gentil

Le 21 mars dernier, Nicolas Sarkozy est entendu par l'instruction dans le dossier Bettencourt, avant d'être mis en examen pour abus de faiblesse sur l'héritière L'Oréal. Une décision collégiale, puisque Jean Michel Gentil instruit l'affaire avec deux autres juges. Le lendemain matin, Henri Guaino, député UMP et proche de Nicolas Sarkozy, critique violemment cette mise en examen. Le député UMP déclare que :

" Le juge Gentil a déshonnoré l'homme, les institutions, la justice" (Henri Guaino)****

Et durant toute la semaine qui suit, Henri Guaino tient le même discours. L'Union Syndicale des Magistrats (syndicat majoritaire des magistrats) décide de porter plainte contre Henri Guaino pour "outrage à magistrat et discrédit jeté sur une décision de justice"

La contre attaque des députés UMP

Henri Guaino aura attendu près d'un mois avant d'obtenir le soutien d'une grande partie de sa famille politique. 105 députés UMP ont adressé une lettre ouverte au procureur de Paris.

"C'est avec étonnement que nous avons appris que vous aviez diligenté l'ouverture d'une enquête préliminaire sur les propos tenus par Henri Guaino, concernant la décision de mise en examen du Président Nicolas Sarkozy dans l'affaire Bettencourt"

Parmi les députés signataires, il y a Jean-François Copé, le président de l'UMP, mais également d'autres grands ténors du parti comme Xavier Bertrand, Laurent Wauquiez ou encore Benoist Apparu. Yves Foulon, le député maire d'Arcachon a lui aussi apposé sa signature au texte. Dans cette lettre, ils font leur les propos d'Henri Guaino :

"Comme lui, nous affirmons que le juge, par cette décision a "déshonnoré un homme, a déshonoré les institution et a déshonorer la justice

La réaction de l'USM à Bordeaux

A la lecture de cette lettre ouverte, Caroline Baret, la représentante de l'Union Syndicale des Magistrats, est amusée et agacée à la fois

"C'est une nouvelle incriminiation de la justice qui, à mon avis, pourrait tout a fait être poursuivie dans les termes de la première" (Caroline Baret (USM))

Caroline Baret, représentante de l'USM à Bordeaux: "Cette lettre ouverte c'est un moyen de détourner l'attention de M. Guaino"

La magistrate ne s'étonne même plus de la croisade des députés UMP contre les décisions de justices rendues dans l'affaire Bettencourt. Pour le moment, l'USM n'a pris aucune décision au sujet de cette lettre, le syndicat attend la décision du procureur de Paris, François Molins, sur la plainte déjà déposée.

Caroline Baret, représentante de l'USM à Bordeaux: "Cette lettre ouverte, c'est une nouvelle incrimination de la justice"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess