Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Affaire Tapie : Stéphane Richard mis en examen

- Mis à jour le -
Par France Bleu

Le PDG d'Orange a été mis en examen pour escroquerie en bande organisée dans le cadre de l'affaire Tapie. Entendu depuis lundi par les enquêteurs de la brigade financière dans le cadre de l'affaire Tapie, il avait été hospitalisé à l'Hôtel-Dieu de Paris, après un coup de fatigue à l'issue de sa première journée d'audition.

Stéphane Richard devrait être entendu en détail sur le rôle de Bercy et de l'Elysée.
Stéphane Richard devrait être entendu en détail sur le rôle de Bercy et de l'Elysée. © Maxppp

C'est un nouveau rebondissement dans le feuilleton judiciaire de l'affaire Tapie. Le PDG d'Orange, et ancien directeur de cabinet de Christine Lagarde - lorsque celle-ci était ministre de l'Economie - a été mis en examen pour "escroquerie en bande organisée" dans le cadre de l'enquête concernant l'arbitrage recommandé par Bercy pour régler le litige opposant Bernard Tapie et le Crédit Lyonnais. 

Le PDG d'Orange a terminé sa garde à vue, commencée lundi, à l'hôpital. L'avocat de Stéphane Richard assure que celui-ci n'a pas fait "un malaise ". Il était hospitalisé depuis mardi matin à l'Hôtel-Dieu, à Paris, pendant sa garde-à-vue auprès de la brigade financière. "Il était fatigué après la première journée d'audition qui s'est terminée à 1h du matin ", ajoute Me Jean-Etienne Giamarchi. 

L'ancien directeur de cabinet de Christine Lagarde a dû s'expliquer, durant sa garde à vue, sur ses choix favorables à l'arbitrage qui a tranché en faveur de Bernard Tapie en 2008. Jean-François Rocchi, l'ancien président du Consortium de réalisation (CDR), l'organisme chargé de liquider le Crédit Lyonnais dans les années 1990, était lui aussi entendu par les enquêteurs de la brigade financière, et a été présenté au juge.

Les protagnoistes de l'affaire Tapie
Les protagnoistes de l'affaire Tapie
Choix de la station

À venir dansDanssecondess