Alain Decaux, un extraordinaire conteur d’histoire

Par Eric Turpin, France Bleu Nord mercredi 26 février 2014 à 19:10

Alain Decaux - Nécrologie - devant une bibliothèque
Alain Decaux - Nécrologie - devant une bibliothèque © Max Rosereau - MaxPPP

Il était l’historien français le plus connu à cause des ses livres mais surtout de ses émissions de télévision et de radio. Alain Decaux est mort à 89 ans. L’académicien, originaire de Lille, aura passé sa vie entière à faire aimer l’Histoire au grand public.

« Elle s’appelait Charlotte Corday  ». Alain Decaux fixe la caméra et semble regarder le téléspectateur droit dans les yeux, comme si c’était un tête-à-tête. L’écrivain raconte ce jour là l’histoire de Charlotte Corday, célèbre pour avoir assassiné un révolutionnaire français, Jean Pierre Murat.

Pendant 20 ans, il va tenir en haleine les français avec son émission de télévision« Alain Decaux raconte », après avoir mis à l’écran la caméra explore le temps. Alain Decaux évoque les grands événements historiques et les grands personnages de l’histoire.

L’homme n’est pas seulement un conteur de talent. Il écrit des livres notamment sur Victor Hugo, Alexandre Dumas ou Jésus, participe à l’écriture de pièces de théâtre ou de spectacles comme Notre Dame de Paris, Jésus était son nom ou Ben Hur. Il participe à l’écriture de films comme Angélique ou encore les Misérables de Robert Hossein avec Lino Ventura.
Alain Decaux - Nécrologie - avec Robert Hossein à Lille pour présenter Ben Hur - Maxppp
Alain Decaux - Nécrologie - avec Robert Hossein à Lille pour présenter Ben Hur © Maxppp
Un historien venu du Nord ------------------------- Alain Decaux est un passionné d’histoire depuis l’enfance. Il naît le 23 juillet 1925 à Lille. Il va à l’école à Wattignies, puis au lycée Faidherbe à Lille. Il est très attaché à sa région et à sa ville. « *J’aime les gens du Nord parce qu’ils sont chaleureux*  », explique l'historien.
Alain Decaux - Nécrologie - Alain Decaux enfant (2) - Maxppp
Alain Decaux - Nécrologie - Alain Decaux enfant (2) © Maxppp
C’est au lycée Janson-de-Sailly à Paris qu’il termine sa scolarité avant d’intégrer la faculté de droit. Alain Decaux suit aussi des cours d’histoire à la Sorbonne. Il n’a pas l’intention de décrocher un diplôme. C’est seulement pour le plaisir. Il publie ses premiers articles en 1946. Et il est récompensé pour son second livre sur Napoléon par l’Académie française dont il deviendra l’un des membres en février 1979. Alain Decaux aura une courte carrière politique. Il est ministre délégué chargé de la Francophonie du gouvernement de Michel Rocard de juin 1988 à mai 1991 pendant le second septennat de François Mitterrand. En 1999, la Fondation de Lille crée le Prix Alain Decaux de la francophonie. Un concours qui récompense tous les deux ans les nouvelles d’écrivains francophones. Alain Decaux était le parrain depuis 2003. L'académicien reçoit le plus haut des grades de la Légion d'honneur, celui de Grand'croix, le 1er janvier 2014.
Alain Decaux - Nécrologie - à l'académie française - Maxppp
Alain Decaux - Nécrologie - à l'académie française © Maxppp