Un arrêté anti-sécheresse pris en plein automne dans le Loiret !

-
Par , France Bleu Orléans
Loiret, France
La rivière du Loiret est actuellement en situation de "crise", avec un débit particulièrement bas © Radio France - Anne Oger

C'est du jamais vu dans le Loiret ! Un arrêté anti-sécheresse en plein automne... Cette décision du préfet concerne une soixantaine de communes, en raison du niveau très bas du débit de plusieurs cours d'eau, comme le Cosson et la rivière du Loiret.

L'arrêté préfectoral a été signé le 7 novembre et s'applique dans 68 communes du Loiret, dans l'Orléanais, la Sologne et aussi le Montargois. Des restrictions d'eau en plein automne, c'est tout simplement du jamais vu : "C'est la première fois qu'on est amené à prendre un tel arrêté", confirme Jean-François Chauvet, chef du service eau et environnement à la DDT du Loiret, la direction départementale des territoires. "On a eu très peu de précipitations cette année, et par ailleurs, les nappes phréatiques n'ont pas eu beaucoup de recharge pendant l'hiver dernier, la période d'étiage se prolonge de manière exceptionnelle". Ce sont notamment de petits affluents de la Loire qui se retrouvent avec des débits très bas : le Cosson, le Loiret, la Sange, le Milleron pour les plus préoccupants.

En cette saison, l'enjeu concerne moins la consommation que le problème des rejets"

Classiquement, l'arrêté comporte des limitations ou des interdictions pour l'arrosage des pelouses, le nettoyage des voitures, les prélèvements agricoles - mais en cette saison, ce n'est pas vraiment un problème. L'arrêté a surtout été pris pour éviter les rejets dans les cours d'eau, faute d'écoulement suffisant, explique Jean-François Chauvet : "On tombe sur une période où nous avons des actions récurrentes de vidange prévues par les propriétaires d'étangs, qu'ils soient privés, piscicoles ou appartenant à des collectivités. Or ces plans d'eau peuvent présenter une certaine charge de pollution organique, ce qui entraîne des craintes quant à leur dilution dans des cours d'eau au débit très faible". Interview de Jean-François Chauvet à retrouver ci-dessous :

Au total, 13 cours d'eau dans le Loiret sont en situation d'alerte ou de crise :
• débit inférieur au seuil d’alerte : Avenelle ; Ethelin ; Aveyron ; Bec d'Able ; Ouanne
• débit inférieur au seuil d’alerte renforcée : Ru de Pontchevron
• débit inférieur au seuil de crise : Cosson ; Loiret ; Dhuy ; Milleron ; Sange ; Trézée ; Ousson
L'arrêté est valable jusqu'au 30 novembre
.