Économie – Social

Lancement d'une Maison Digitale Orange à Rennes

Par Alexandre Frémont, France Bleu Armorique vendredi 6 octobre 2017 à 19:47

La Fondation Orange et le CIDFF, le Centre d'information sur le droit des femmes et des familles, ont inauguré ce vendredi la Maison Digitale, qui sera installée dans les locaux du CIDFF. L'objectif est de donner des formations numériques aux femmes isolées et défavorisées qui le désirent.

L'objectif de cette Maison Digitale a été annoncé très clairement : donner un emploi le plus rapidement possible aux femmes isolées et défavorisées venant au CIDFF. Concrètement, des cadres en pré-retraite chez Orange viennent à l'association pour former ces femmes en difficulté face à l'informatique.

Former aux outils numériques

Vincent Delefosse fait parti de ces cadres qui proposent leurs services à ces jeunes femmes : "Ça peut aller de l'utilisation de la souris au clavier, ensuite il faut que les personnes soient capables de faire un CV, donc pour faire un CV c'est Word, détaille-t-il. Pour mettre une image ou un photo sur le CV, il faut savoir aller la chercher dans l'ordinateur et la mettre sur un CV sur le site de Pôle Emploi, et donc il faut savoir utiliser le web". Tout ça peut effrayer certaines personnes mais c'est avec beaucoup d'humanité et de patience que Vincent donne ses explications. "C'est vraiment chouette de donner des cours comme ça, moi qui ai connu bien pire comme manipulations sur l'ordinateur" sourit-il.

Ça fait quelques semaines maintenant qu'il donne des cours à une quarantenaire, Aïss. Elle, pour sa part, connait les rudiments de l'informatique mais cherchait surtout à se perfectionner. "Maintenant, dans tous les domaines de l'emploi, si on a pas un bagage informatique avancé, que ce soit dans Word ou Exel, on n'y arrive plus", explique-t-elle. Grâce à cette formation, elle espère enfin obtenir un emploi. Ici, en Ille-et-Vilaine, avec cette Maison Digitale, 500 femmes comme Aïss, sont potentiellement éligibles à ce programme d'aide.

D'ici fin 2017, il y aura 200 Maisons Digitales dans le Monde

L'objectif, on l'a dit, est de retrouver un emploi pour ces femmes en difficulté. Et pour y parvenir, Orange via sa Fondation, met à disposition autant des moyens humains (les cadres en pré-retraite), que des outils et des bases de donnés selon Damien De Kerhor, le Délégué régional Orange en Bretagne. "On apporte surtout du savoir faire de la part des collègues d'Orange qui vont venir faire faire des ateliers, adaptés en fonction du niveau et des attentes des demandeuses du CIDFF". Le délégué prévoit que d'ici la fin 2017, il y aura 200 Maisons Digitales dans le Monde, "ce qui montre bien l'envie d'Orange et de sa Fondation, de promouvoir ce type de structure. "On est aussi présent en Afrique et au Moyen-Orient". "Nous partageons des valeurs communes, résume Anne-Marie Fouyer-Hamon, la présidente du CIDFF 35. Nous travaillons sur le droit des femmes et le fait de les rendre le plus autonome possible, c'est une excellente chose".

Et elle conclut avec un projet "fou", pour elle mais qui pourrait bien se réaliser : "on voudrait mettre en place un bus itinérant, pour venir encore au plus près de la population et des femmes en difficulté avec le numérique". Ce n'est pas si fou si les subventions leur sont accordés.