Économie – Social

Les salariés de l'entreprise Saira Seats d'Andrézieux-Bouthéon dans le flou

Par Angy Louatah, France Bleu Saint-Étienne Loire lundi 29 mai 2017 à 19:37

Une délégation des salariés de cette entreprise a été reçue en Préfecture et à Saint-Étienne Métropole ce lundi. Mardi, les salariés voteront pour décider s'ils attendent l'aide du gouvernement sans protester, ou s'ils envisagent de nouvelles actions.

Une délégation des 120 salariés de l'entreprise Saira Seats a été reçue lundi en Préfecture, puis à Saint-Étienne Métropole par le président Gaël Perdriau. Ces deux rendez-vous ont confirmé que le dossier était désormais sur le bureau de Bruno Le Maire, le ministre de l'économie. Les salariés appellent à l'aide, ils souhaitent un crédit d'impôt du gouvernement pour continuer à travailler alors que les caisses de l'entreprise d'Andrézieux-Bouthéon sont presque vides et donc, que l'activité pourrait bientôt cesser.

Mardi, ils voteront soit pour poursuivent les actions, soit pour reprendre le travail normalement en attendant un possible sauvetage du gouvernement. Hervé Michalon, l'un des représentants des salariés, ne sait plus ce qu'il faut faire : "cela se joue maintenant dans la médiation entre politiques, on n'a plus les cartes en main. On ne sait plus quoi faire." C'est donc une situation de quasi blocage pour les salariés de l'entreprise Saira Seats qui protestent par des grèves et des blocages depuis mardi dernier. L'entreprise est victime de la faillite de son propriétaire, le groupe italien Tosoni.