Économie – Social

Paris 2024 : première réunion de concertation sur le futur village olympique

jeudi 24 mai 2018 à 5:08 Par Rémi Brancato et France Bleu, France Bleu Paris et France Bleu

Une cinquantaine d'habitants sont venus poser des questions sur le futur village olympique, à Saint-Denis © Radio France - Rémi Brancato

Une cinquantaine d'habitants sont venus poser leurs questions sur le futur village olympique, qui doit voir le jour autour de la cité du cinéma, sur les communes de Saint-Denis, de Saint-Ouen et de l'Île-Saint-Denis.

Une réunion de concertation s'est tenue ce mercredi soir pour la première fois à l'hôtel de ville de Saint-Denis. Une cinquantaine d'habitants sont venus poser leurs questions sur le futur village olympique. Il doit voir le jour autour de la cité du cinéma, sur les communes de Saint-Denis, de Saint-Ouen et de l'Île-Saint-Denis. Face à eux des représentants de la Solidéo, la société en charge de la livraison des équipements olympiques et du COJO, le comité d'organisation des jeux. 

Le village olympique comptera 17 000 lits, qui doivent être livrés pour les athlètes en 2024 et qui seront ensuite transformés, en 2025, en 2000 à 2200 logements ainsi que 900 logements étudiants. Le site devrait aussi compter 100 000 m² d'activités tertiaires, 3000 m² de commerces et deux hôtels.

Questionnement sur l'aménagement du site et le logement social

Pour cette première réunion, Francis s'inquiète de la hauteur des immeubles, lui qui va vivre face au futur village olympique. "Vous allez être au première loge pour les jeux" plaisante une membre de la Solidéo, après lui avoir expliqué que rien n'était encore acté. "Aux premières loges des travaux aussi" répond-il, dans un sourire.

D'autres habitants s'inquiètent des promesses en matière de logement social. Laurent Russier, le maire (PCF) garantit qu'il veilera à maintenir 40% de logements sociaux, comme dans le reste de la ville. 

"Trouver les réponses qui permettent de tenir le budget et de répondre aux attentes des habitants"

Il s'oppose aussi aux mesures préconisées par le récent rapport de l'Inspection générale des finances, qui voit des économies à réaliser dans le village olympique. "Le plus grand des gâchis serait de penser qu'on va économiser en enlevant ici un mur anti-bruit, ici l'enfouissement d'une ligne à haute tension" lâche-t-il. "A nous de trouver les réponses qui permettent d'une part de tenir le budget d'autre part de répondre aux attentes des habitants" répond Isabelle Vallentin, directrice générale adjointe de la Solidéo.

D'autres réunions prévues

"C'est une réunion de deux heures et on doit formuler des questions en 40 minutes, pour moi la concertation mériterait de pouvoir rentrer un peu plus dans les détails" regrette pour sa part Cécile Gintrac, membre du comité de vigilance citoyen des Jeux olympiques.

D'autres réunions  sont prévues : mardi 29 mai prochain à l'Île-Saint-Denis et le 6 juin à Saint-Ouen. Vous pouvez aussi formuler vos remarques sur le site Internet de la concertation préalable à la création de la zone d'aménagement concertée (ZAC) du village olympique. La concertation doit prendre fin à l'automne, avant une création de la ZAC début 2019.