Troisième nuit consécutive de tension entre jeunes et policiers au quartier de la Monnaie à Romans-sur-Isère

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche
Un véhicule de la police nationale, à Romans-sur-Isère. Illustration © Radio France - Florence Gotschaux

Pour la 3 éme nuit de suite des jeunes du quartier de la monnaie à Romans-sur-Isère ( Drôme) s'en sont pris aux policiers .Caillassages tir de mortier artisanal et dégradation d'une caméra de vidéo protection. Les policiers ont répliqué avec des tirs de LDB. Un jeune de 18 ans est en garde à vue.

Encore des incidents entre jeunes et policiers la nuit dernière au quartier de la monnaie à Romans (Drôme) pour la troisième nuit consécutive.

Vers une heure et demi du matin ce jeudi, les policiers municipaux ont vu une fiat Punto, volée plus tôt dans la soirée, sortir à vive allure du quartier par la rue Ninon Vallin pour venir percuter le mat d’une caméra de vidéo protection sur un rond-point de l'avenue du Maquis.  

Une quarantaine de jeunes ont lancé des pierres

Le jeune conducteur a été interpellé. Mais le temps qu’il soit ramené dans la voiture de police, une vingtaine de ses copains ont caillassé les policiers et incendié la Fiat accidentée. La voiture de la police municipale a reçu un impact dans le pare-brise.

Les tensions se sont poursuivies à l’arrivée des policiers nationaux. Les jeunes eux aussi sont allés "chercher du renfort" et se sont retrouvés à une quarantaine pour continuer les jets de pierre. Ils ont même visé les policiers avec un tir de mortier artisanal. Policiers municipaux et nationaux ont du faire usage de leur lanceurs de balles de défense pour disperser les caillasseurs et ramener le calme. Le conducteur de la Punto volée qui a détruit la caméra de la ville, est un garçon de 18 ans sans permis. Il est en garde à vue

Des tensions depuis vendredi dans le quartier

C’est la troisième nuit de suite que les jeunes du quartiers s’en prennent aux policiers municipaux. Des caillassages se sont déjà produits dans les nuits de lundi à mardi et de mardi à mercredi avant les incidents de la nuit dernière. Mais la tension est montée à la monnaie dés le premier soir du ramadan. Ce vendredi 24 avril une première soirée d'échauffourées s'est produite entre jeunes et policiers municipaux. Une voiture avait été incendiée et l'un des motards de la police municipale dont la moto ne démarrait plus avait du s'enfuir en montant à l’arrière de celle de son collègue. Un groupe de jeune s’approchaient en leur jetant des pierres. La moto abandonnée a été pillée et dégradée.