Un militaire de Phalsbourg meurt lors d'un saut en parachute

-
Par , France Bleu Lorraine Nord, France Bleu
Le militaire qui fêtait ses 30 ans était basé au 1er régiment d'hélicoptères de combat de Phalsbourg. © Maxppp - PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN

Un militaire de Phalsbourg a perdu la vie ce dimanche matin lors d'un saut en parachute sur l'aérodrome de Loudes (Haute-Loire). Sa voile s'est repliée à 40 mètres au-dessus du sol et la chute lui a été fatale. Il fêtait ses 30 ans.

La victime était habituée au parachute. Elle comptait plus de 2 200 sauts à son actif alors qu'elle fêtait à peine ses 30 ans ce dimanche. Ce jeune homme était basé au 1er régiment d'infanterie d'hélicoptères de combat de Phalsbourg mais profitait de quelques jours de vacances avec sa femme auprès de sa famille dans le secteur de Clermont-Ferrand d'où il était originaire. Son père et son frère sont également parachutistes.

Un problème dans la voile

Ce dimanche matin, le militaire profitait d'un stage sur l'aérodrome de Loudes en Haute-Loire pour sauter lui aussi en parachute. Un exercice qu'il réalisait avec 7 autres personnes depuis 4 000 mètres de haut. Tout se déroule parfaitement sous une bonne météo : pas de vent et des conditions claires selon des témoins présents sur place. Toutefois, alors qu'il entre en phase d’atterrissage et qu'il effectue son dernier virage à 40 mètres au-dessus du sol, sa voile se replie sur un côté. La chute libre sera fatale au soldat qui meurt sur le coup.

Un passionné du saut dans le vide

Cela faisait une quinzaine d'années que la victime était licenciée au Para-Club du Puy. Son président Christian Falcon, qui l'a presque vu grandir, ne cache pas sa tristesse. "C'est un mauvais concours de circonstances. Il a été à l'étranger, comme au Mali par exemple, où il risquait beaucoup plus pour sa vie."