Elus accusés de polémiquer de manière stérile sur les vaccins : la réponse cinglante d'un député mosellan

-
Par , France Bleu Lorraine Nord
Le Député mosellan Fabien Di Filippo accuse le gouvernement de ne pas travailler avec les élus locaux. © Maxppp - Alexis Sciard

Le Premier ministre Jean Castex dénonce les "polémiques stériles" autour de la stratégie de vaccination contre le coronavirus. Pour le député mosellan Fabien Di Filippo, le gouvernement méprise les élus locaux, et n'écoute pas les alternatives qui émergent du terrain.

Fabien Di Filippo ne décolère pas. Le député de la Moselle n'a pas digéré les attaques du Premier ministre Jean Castex, qui dénonce la polémique soulevée autour de la stratégie vaccinale. "A chaque fois qu'on remet en cause les choix du gouvernement, on subi ce genre d'accusation, s'agace Fabien Di Filippo. C'est complètement déplacé. Lui parle de polémique là où nous avec les élus locaux, on lui a proposé des alternatives". 

Des polémiques stériles qui n'apportent rien

Alors que les accusations se multiplient ces derniers jours sur la lenteur de la mise en place de la vaccination contre le coronavirus, le Premier ministre Jean Castex a déclaré dans une intervention, ce jeudi : "Nous avons besoin de l'adhésion de tous. J'en appelle à la sérénité. Je demande que cessent les polémiques stériles qui n'apportent rien, sinon que d'inquiéter inutilement nos concitoyens déjà fatigués et à fleur de peau". De quoi agacer les élus régionaux qui ne se sentent pas entendus.

Ce n'est pas une polémique, c'est juste de dire que sa stratégie nous conduit dans le mur 

Fabien Di Filippo affirme sur France Bleu Lorraine que les élus locaux ont proposé des solutions, qui n'ont pas été prises en compte : "Si certaines personnes souhaitent se faire vacciner rapidement, il faut aller plus vite. On a des locaux, on a des moyens, on est capable de mobiliser des médecins retraités pour procéder à une vaccination rapide. Ce n'est pas une polémique, c'est juste de dire que sa stratégie nous conduit dans le mur puisqu'elle nous amène à rester enfermés en 2021 avec des conséquences économiques et associatives désastreuses". 

Il ajoute : "Ce n'est pas polémiquer que de dire ça. Et la meilleure preuve du fait que c'était fondé, c'est que en quelques jours, ils ont été amenés à revoir leur stratégie".

Une arrogance qui n'apporte absolument aucune solution

"Au delà de nous, députés, qui avons effectivement critiqué cette stratégie, poursuit l'élu mosellan, il y a des présidents de région, il y a des maires de communes de toutes tailles, il y a des médecins même qui ont fait des propositions différentes. Et plutôt que d'accepter la main tendue, il fait preuve d'une suffisance et d'une arrogance qui n'apportent absolument aucune solution."