Politique

Frédéric Aguilera est le nouveau maire de Vichy et président de Vichy Communauté

Par Emmanuel Moreau, France Bleu Pays d'Auvergne vendredi 6 octobre 2017 à 20:52

Frédéric Aguilera succède doublement à Claude Malhuret. Il a été élu sans surprise maire de Vichy ce vendredi soir et président de Vichy Communauté ce samedi matin.

Frédéric Aguilera est le sixième maire de Vichy depuis la fin de la seconde guerre mondiale. C'est un jeune maire, il a 42 ans mais tout de même trois ans de plus que Claude Malhuret lorsque celui-ci était entré en fonction en 1989. 28 ans plus tard, sa succession se fait en douceur. Même si le maire sortant n'a pas voulu désigner officiellement un dauphin, son choix ne faisait pas de doute et a été suivi sans difficulté par la majorité municipale.

Frédéric Aguilera était jusqu'à présent troisième adjoint mais aussi premier vice-président du Conseil Départemental de l'Allier. Son élection dans le fauteuil de maire oblige à revoir les postes d'adjoints. Gabriel Maquin, le premier adjoint de Claude Malhuret, passe 4eme adjoint, pour faire la place aux femmes. Les trois premières adjointes sont toutes des femmes, en particulier la nouvelle première adjointe, Charlotte Benoit, également conseillère régionale, qui garde ses attributions à la culture.

Le premier acte officiel du nouveau conseil municipal sera le traditionnel dépôt de gerbe devant le monument aux morts de la ville, ce samedi après-midi à 15H30.

Double succession

Il fallait aussi élire le nouveau président de Vichy Communauté puisque Claude Malhuret a également démissionné de cette fonction. La question de savoir si le maire de Vichy devait obligatoirement être le président de l'agglomération pouvait se poser, en particulier avec la 1ere vice-présidente sortante, Elisabeth Cuisset, la maire de Saint-Germain des Fossés, au poids politique certain. Le problème a été réglé à l'avance, Frédéric Aguilera n'avait qu'un candidat écologiste face à lui et a été largement élu par les délégués des 38 communes. Il faut dire que le nouveau président connait parfaitement les rouages de la communauté de communes: même s'il n'était que 9eme vice-président, il avait en charge les finances, les ressources humaines et l'administration générale.