Politique

Loire : les militants FN à la conquête des électeurs de Mélenchon

Par Marion Aquilina, France Bleu Saint-Étienne Loire jeudi 27 avril 2017 à 17:52

Les militants du Front National dans la Loire ont distribué des tracts à Boën-sur-Lignon ce jeudi. Dans cette ville où Marine Le Pen est arrivée en tête au premier tour de la présidentielle, ils espèrent convaincre les électeurs qui ont voté pour le candidat de la France Insoumise.

Le FN essaie de séduire les électeurs de Mélenchon. C'est en tout cas une des stratégies qui a été appliquées ce jeudi 27 avril dans la Loire, à Boën-sur-Lignon. Dans cette ville de près de 30 000 habitants, Marine Le Pen est arrivée en tête au premier tour de la présidentielle (25,24%), suivie d'Emmanuel Macron (21,82%) et sur la dernière marche du podium, c'était Jean-Luc Mélenchon (20,2%).

Une poignée de militants Front National se sont retrouvés en fin de matinée sur la place du marché de Boën-sur-Lignon. Ils étaient prêts à convaincre les électeurs de François Fillon et surtout ceux de Jean-Luc Mélenchon. Henri est militant pour le Front National sur la sixième circonscription de la Loire (La Plaine). Il espère que les électeurs de Mélenchon vont bien se rendre compte que le plus évident c'est de voter pour Marine Le Pen : "Jean-Luc Mélenchon a repris une bonne partie du programme de Marine Le Pen par souci électoraliste."

Henri mise sur le fait que les Ligériens préfèrent l'original à la copie : "On espère que les gens déçus de ne pas être au second tour, que les gens qui ont voté pour Mélenchon, aient un petit sursaut citoyen et qu'ils viennent nous rejoindre pour combattre le capital." Dans la ville de Boën-sur-Lignon où Marine Le Pen est arrivée en tête avec plus de 25%, c'était peut-être particulièrement facile de venir tracter.

Mais ce n'est pas le cas partout. Un militant FN ligérien, Franck, raconte qu'avant le premier tour, ils ont eu une petite mésaventure sur le terrain, à Sail-sous-Couzan : "On s'est fait virer à coups de pieds quasiment, c'étaient des anarchistes qui nous ont dit qu'ils ne voulaient pas de Marine Le Pen chez eux." Coïncidence, dans ce village de 1000 habitants, au premier tour, Marine Le Pen est arrivée deuxième avec près de 22%. Elle était devancée par Jean-Luc Mélenchon avec 10 points d'avance sur elle.

Sauf qu'aujourd'hui ce sont ces mélenchonistes qu'il faut aller convaincre pour gagner. A Saint-Etienne, c'est le même enjeu mais sur place ce n'est pas si simple. Sophie Robert a toujours les mêmes ennemis : "Les casseurs antifa, dimanche soir ont tenté de nous agresser, moi-même j'ai été agressée très violemment." Mais la capitaine du FN dans la Loire assure que ses troupes sont malgré tout très bien accueillies voir attendues, à Firminy, Rive de Gier, et même à Saint-Etienne.

>>> LIRE AUSSI :
- Paroles d'électeurs : Jonathan et Joëlle expliquent pourquoi ils voteront Macron ou Le Pen
- ÉVÉNEMENT - Présidentielle : Marine Le Pen et Emmanuel Macron invités de France Bleu