Santé – Sciences

Le dépistage, meilleure arme contre le cancer du sein

Par Eric Bouvet, France Bleu Armorique lundi 2 octobre 2017 à 11:16

Comme chaque année depuis 25 ans, l'association "Le Cancer du Sein, Parlons-en !" organise "Octobre Rose". Un mois d'événements en tout genre, organisé d'abord pour inciter les femmes au dépistage.

Dépistage, traitements, aides, sport, etc.

1 femme sur 8 risque de développer un cancer du sein. C'est pourquoi, chaque année est organisé "Octobre rose" pour inciter eu dépistage, qui permet de sauver des milliers de vie.

Le docteur Thibault de la Motte Rouge, oncologue au Centre Eugène-Marquis de Rennes, revient notamment sur la supposée hérédité du cancer du sein.

Dépistage préconisé à partir de 50 ans

Si d’importants progrès dans la recherche ont été réalisés, il est indispensable de promouvoir le dépistage, qui permet de prendre en charge les patientes au plus tôt et donc de leur donner plus de chance guérir. En cas de dépistage positif, les traitements associent, selon les patientes, hormonothérapie, radiothérapie, et/ou chimiothérapie, voire dans moins d'un tiers des cas, ablation du sein.

Ce n'est pas parce qu'on a eu un cancer du sein dans sa famille, qu'il y a obligatoirement une hérédité

Il y a certainement des facteurs d'hérédité, "mais qui concernent finalement une minorité de patientes", selon le Docteur de la Motte Rouge. Reste que l'annonce d'un cancer du sein est "toujours un choc pour les patientes", que les médecins essaient d'atténuer au mieux. Au Centre Eugène-Marquis, on propose un premier soutien psychologique puis un recours au psychologue du service, pour accompagner les patientes dans leur parcours de soin.

Le sport diminuerait le risque de rechute

Par ailleurs, les médecins promeuvent de plus en plus le sport, qui aide à mieux supporter les traitements. Il a aussi été "montré que l'activité sportive diminue le risque de rechute". Une consultation à la médecine du sport a été mise en place au CHU de Rennes, pour proposer des activités sportives aux patients atteints d'un cancer.