Bas-Rhin : une médecin suspendue pour de faux certificats médicaux contre le port du masque

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass, France Bleu
Le port du masque devient obligatoire jusqu'au 13 septembre. © Radio France - Benjamin Fontaine

Une médecin "anti-masque" du Bas-Rhin a été suspendue au moins cinq mois par l'agence régionale de santé. Elle avait émis sur les réseaux sociaux des faux certificats médicaux, afin de s'affranchir du port du masque.

Chez tous les médecins, masque obligatoire, mais pas chez Eve Engerer, médecin à Wangenbourg-Engenthal en Alsace : "Je suis anti-masque et anti-vaccin" assène-t-elle dès le pas de la porte franchi. Car celle qui se présente comme médecin de la conscience, naturopathe, homéopathe, et adepte de "l'hypnose humaniste" rejette le masque et assure avoir guéri des malades de la Covid-19 avec ses méthodes alternatives : "J'ai prescrit pour tout le monde des vitamines, des huiles essentielles, etc.... Pour moi le masque - comme les vaccins - c'est un mensonge", voir même "une muselière" imposée par des élites mondialisées.

Des certificats médicaux "prêts à remplir"

Des propos pas vraiment du goût de l'Ordre des médecins. Son président dans le Bas-Rhin, le Dr Jean-Marie Letzelter, l'a convoquée dès le 14 avril, alerté par un pharmacien du secteur : "Elle disait aux patients de se rapprocher de la nature, de prier, voire même de répéter une succession de chiffres pour se protéger du Covid, ce n'était pas cohérent", explique-t-il. 

Elle va être convoquée et vue par trois experts, soit des médecins généralistes puisque c'est sa spécialité, soit des psychiatres. - Jean-Marie Letzelter, président du Conseil départemental 67 de l'Ordre des médecins

Mais surtout, comme l'a révélé Rue 89 Strasbourg, la diffusion sur les réseaux sociaux de certificats médicaux "prêts à remplir" pour s'affranchir du port du masque a été la goutte d'eau qui a fait déborder le vase pour l'ordre des médecins. Eve Engerer a diffusé sur un groupe Facebook "Contre le masque obligatoire, pour la liberté de respirer et de sourire" des certificats signés prétextant des contre-indications au port du masque.

La médecin a diffusé sur les réseaux sociaux de certificats médicaux "prêts à remplir" pour s'affranchir du port du masque. - @

"Pas besoin d'être médecin pour comprendre que le masque peut être dangereux, il empêche de bien capter l'azote dans l'air, qui se transforme en protéines dans votre corps", assure la médecin avec aplomb. "C'est absurde, il peut y avoir des contre-indications, mais elle concerne quelques rares cas de personnes en insuffisance respiratoire grave et qui de toute façon ne sortent pas", répond Jean-marie Letzelter.

Elle risque la radiation

Eve Engerer risque une sanction lourde, notamment pénale. L'Agence régionale de Santé du Grand-Est pourrait la poursuivre pour charlatanisme et confirme que "suite aux messages diffusés par le Dr Engerer sur les réseaux sociaux, l’ARS a saisi la justice en début de semaine". 

Elle risque également la radiation et l'interdiction d'exercer la médecine, surtout après ces certificats médicaux contre le port du masque. Mais la radiation, elle n'en n'a que faire : "radiée ou pas radiée, cela importe peu, d'autres l'ont été avant moi... Moi je m'irradie de soleil, je respire la lumière. J'ai prêté serment devant Dieu et devant Hippocrate, pas devant Bill Gates et "Big Pharma", les labos pharmaceutiques", liste la médecin généraliste. Bill Gates, les illuminati et autres théories du complot fleurissent sur sa page Facebook, très suivie des anti-masques.

Dans le département, l'ordre des médecins a reçu des signalements sur une dizaine de praticiens qui incitent leurs patients à s'opposer au port du masque.