Société

Clermont-Ferrand : les migrants de la fac de lettres manifestent pour ne pas tomber dans l'oubli

Par Eric Le Bihan, France Bleu Pays d'Auvergne vendredi 6 octobre 2017 à 18:41

Plus de 250 personnes ont manifesté ce vendredi jusqu'à la préfecture du Puy-de-Dôme pour réclamer une vraie prise en charge des migrants installés depuis trois jours derrière la faculté de lettres. Un bloc de douches et des sanitaires ont été livrés ce vendredi par la mairie de Clermont-Ferrand.

La situation de chaque migrant a été évaluée au cas par cas mercredi par les services de l’État. Mais les associations humanitaires désormais soutenus par des étudiants ne veulent pas surtout relâcher la pression et tomber dans l'oubli. Une marche solidaire a donc été organisée dans le centre-ville. Plus de 250 personnes y ont participé. Derrière les banderoles des militants de Réseau Sans-Frontières et du syndicat étudiant UNEF, les demandeurs d'asile, seuls ou en famille, ont traversé le jardin Lecoq aux cris de "welcome refugees" pour se rendre devant la préfecture du Puy-de-Dôme.

Une livraison inattendue

Depuis le "déménagement" du campement mardi de la place du 1er mai vers la fac de lettres, la vie s'organise et l'aide afflue. Une bonne centaine d'étrangers, majoritairement originaires des pays des Balkans, mais aussi d'Afrique, dorment sous des tentes igloo alignées sur la pelouse du site universitaire. La vie sur le campement s'organise depuis mardi avec l'installation d'un barnum et la livraison inattendue ce vendredi d'un bloc de douches et de sanitaires acheminés par la municipalité de Clermont-Ferrand.

Un bloc de douches et des sanitaires pour les migrants © Radio France - Eric Le Bihan

Plus d'une centaine de migrants albanais, serbes, maliens ou encore ivoiriens campent sous des tentes igloo derrière la faculté clermontoise. Parmi eux, des femmes enceintes et 37 enfants. La préfecture du Puy-de-Dôme indique que 600 migrants ont été accueillis lors des 6 premiers mois de l'année, soit 200 de plus qu'en 2016.