Société

Le déploiement de la fibre optique agace au conseil communautaire de Saint-Étienne Métropole

Par Angy Louatah, France Bleu Saint-Étienne Loire jeudi 5 octobre 2017 à 22:55

Les membres élus du conseil de communauté de Saint-Étienne Métropole étaient réunis ce jeudi au Chambon Feugerolles. L'occasion d'une mise au point sur le déploiement de la fibre optique. Elle arrivera toujours en 2020 dernier délai, mais tout le monde n'est pas logé à la même enseigne.

Les élus de Saint-Etienne Métropole étaient réunis ce jeudi en conseil communautaire et le sujet qui a le plus retenu leur attention est le déploiement de la fibre optique dans le département et plus particulièrement sur les 53 communes de l’agglomération. Un dossier qui inquiète toujours autant certains maires. La convention pour le déploiement de cette technologie prévoit l'arrivée de la fibre optique chez tout le monde en 2020, dernier délai. Sauf qu'il y a d'importants écarts en fonction des communes.

Importants écart en fonction des communes

Certaines communes dépendent pour le déploiement d'un organisme public (TDH42), d'autres d'un privé (Orange). Les plus retardées voient les études commencer seulement maintenant alors que les travaux ont déjà commencé dans la plupart des communes du département. Elles ont donc décidé de se faire entendre ce jeudi. L'occasion était bonne pour La Talaudière, Sorbiers ou Saint-Jean Bonnefonds puisqu'un représentant technique d'Orange était là pour les rassurer et leur expliquer pourquoi, ils ne verraient pas la fibre optique tout de suite.

Des maires inquiets

Marc Chavanne, le maire de Saint-Jean Bonnefonds n'a pas franchement souscrit à son discours sur les blocages techniques : "À mon avis, c'est plutôt un problème de moyens financiers mis en oeuvre par l'opérateur. De mon point de vue, Orange n'investit pas assez sur notre territoire et en tout cas pas assez rapidement". À Saint-Étienne métropole, celui qui gère ce dossier, c'est Bernard Laget, le maire de Chateauneuf. Aux maires inquiets, il explique qu'une solution d'attente a été trouvée pour patienter jusqu'à l'installation de la fibre : "Il n'y a pas de laissé pour compte, tout le monde n'aura pas tout de suite la fibre, mais une solution de 4G existe et elle permettra d'avoir plus de débit là où c'est compliqué, mais au bout du bout, en 2020, tout le monde sera équipé." Une réunion avec l'opérateur et les élus est prévue d'ici 15 jours.