Société

Polémique sur le Bataclan : Bernard Serin, le président du FC Metz s’explique

samedi 7 janvier 2017 à 15:47 Par Rachel Noël, France Bleu Lorraine Nord et France Bleu

Bernard Serin réagit après les sanctions prises à l'encontre du FC Metz © Maxppp - PHOTOPQR/LE REPUBLICAIN LORRAIN

La petite phrase prononcée par le président du FC Metz suscite un tollé. Bernard Serin a fait allusion à la salle de spectacle parisienne victime des attentats du 13 novembre. Il s’en explique dans un communiqué publié ce samedi sur le site du club.

Les mots de Bernard Serin, font réagir. Vendredi, lors d’une conférence de presse, le président du FC Metz a fustigé la sanction prononcée par la commission de discipline de la ligue de foot professionnelle. Le club a été condamné à 2 points en moins, et 1 troisième avec sursis, après les jets de pétards lors du match face à l'Olympique Lyonnais, le 3 décembre dernier.

"C'est comme si, il y a 15 mois, la justice avait condamné le Bataclan"

Un parallèle douteux

La déclaration du président des Grenats fait bondir. Et sur les réseaux sociaux, nombreux sont ceux qui ne mâchent pas leurs mots à l’encontre du président du FC Metz.

De son côté, le président de l’Olympique Lyonnais Jean-Michel Aulas a qualifié ce samedi, ces propos d’une infinie maladresse. "Les déclarations de mon homologue me font pleurer parce que je trouve que le football ne doit jamais nous emmener sur des terrains aussi sordides".

L’Olympique lyonnais annonce aussi qu’il fera appel si Metz fait appel de son côté de la décision de la ligue.

"Cette polémique est incompréhensible"

Bernard Serin a réagi ce samedi à la polémique via un communiqué publié sur le site du FC Metz.

"Je n’ai pas comparé les faits eux-mêmes, qui sont clairement incomparables. J’ai comparé mon impuissance d’organisateur d’évènement pour qu’il en découle le caractère injuste de la sanction"

Bernard Serin, le président du FC Metz est l'invité de France Bleu Lorraine, lundi 9 décembre dans l'émission « Lundi c'est Graoully » à 18h30.