Cyclisme

Dopage : le tribunal de Caen condamne Bernard Sainz à 9 mois ferme et 20.000 euros d'amende

Par Olivier Duc, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) et France Bleu lundi 4 septembre 2017 à 17:31 Mis à jour le mardi 5 septembre 2017 à 9:30

Le tribunal correctionnel de Caen a rendu son jugement dans l'affaire de dopage dans le cyclisme amateur normand. Une seule relaxe a été prononcée parmi les 11 prévenus. Bernard Sainz a été le seul prévenu condamné à une peine de prison ferme.

C'est ce mardi matin qu'a été rendu le jugement dans l'affaire de dopage dans le cyclisme amateur normand. En juillet dernier, lors du procès, la procureure avait requis des peines allant de 4 mois de prison avec sursis à 6 mois de prison ferme.

Les 11 prévenus étaient poursuivis pour acquisitions, importation, détention, cession ou aide à l'utilisation de produits dopants. Parmi les produits se trouvaient notamment de l'EPO, des corticoïdes et de l'hormone de croissance. L'affaire avait fait grand bruit en 2010. Aucun d'entre eux n'étaient présents ce mardi matin dans la salle du tribunal.

Les 11 prévenus ont tous été condamnés même si la veuve du coureur cycliste Stéphane Belot (aujourd'hui décédé) a été dispensée de peine. C'est le naturopathe Bernard Sainz qui a été le plus lourdement condamné avec neuf mois de prison ferme et 20.000 euros d'amendes. Les autres prévenus écopent de peine allant de trois à huit mois avec sursis.

Cinq des onze prévenus doivent également verser ensemble 5000 euros et 200 euros d'amende chacun à la fédération française de cyclisme qui s'était constituée partie civile. Ils ont dix jours à compté du rendu du jugement pour faire appel.

Le Tribunal correctionnel de Caen a prononcé à l'encontre de Bernard Sainz une peine plus lourde que les réquisitions. C'est également le seul des 11 prévenus à avoir nié toute implication lors de l'audience en juillet dernier.