Dossier : La saison 2018-2019 du FCSM

FCSM : un futur changement de propriétaire ?

Wing Sang Li est sous pression : le président du FCSM doit rembourser 3 millions de dollars à un créancier chinois sous peine de perdre le club. © Maxppp - Lionel Vadam

Le FC Sochaux Montbéliard va t-il changer de propriétaire ? La question se pose désormais. L'actionnaire Wing Sang Li, en grande difficultés financières, pourrait perdre la main au profit de Nenking, un autre groupe chinois à qui il doit de l'argent.

L'actionnaire du FCSM a emprunté la somme de 3 millions de dollars l'an dernier à Nenking, un puissant groupe industriel chinois spécialisée dans l'immobilier et les finances. Une partie de cet argent a peut-être servi de garanties financières auprès de la DNCG, le gendarme financier du foot français, pour permettre au FCSM de rester en Ligue 2 cette saison.

Ultimatum pour Wing Sang Li

A ce jour, Wing Sang Li n'aurait toujours rien remboursé à son créancier. Il devra le faire d'ici fin avril, début mai. Sinon, le groupe Nenking pourrait mettre la main sur Tech Pro et reprendre ainsi les rênes du club. D'après nos informations, c'est ce que son représentant en France est venu expliquer pendant plus d'une heure aux élus locaux ce lundi au siège de PMA, Pays de Montbéliard agglomération. Les jours de Wing Sang Li à la tête du FCSM sont peut-être comptés mais l'avenir du club est lui toujours incertain. 

La DNCG attend le FCSM au tournant

En mai prochain, Sochaux devra présenter de nouvelles garanties financières à la DNCG pour continuer en Ligue 2, s'il assure son maintien sportivement. Il n'est donc pas certain dans ce contexte que l'instance lui accorde autant de clémence que par le passé. 

Nenking, un industriel puissant

Si l'actuel actionnaire ne rembourse pas rapidement la somme due et ses intérêts, c'est le Groupe Nenking qui pourrait à terme devenir le nouveau propriétaire du club. En Chine, ce groupe industriel très puissant est déjà propriétaire d'un grand club de basket à Canton et sponsor d'un club de football. La fortune personnelle de son patron est estimée à 1,6 milliard d'euros. L'industriel chinois chercherait à se développer en France, a laissé entendre son représentant en France. Le FCSM pourrait être une porte d'entrée. Mais le ballon est désormais dans les pieds de Wing Sang Li.