Football

Ligue 1 - Le SM Caen s'exporte à l'international

Par Olivier Duc, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) jeudi 5 octobre 2017 à 9:51

Six joueurs du Stade Malherbe de Caen sont appelés en sélection nationale durant la trêve. Quatre d'entre eux peuvent encore espérer participer à la prochaine Coupe du Monde en Russie. C'est une bonne chose pour le club estime leur entraîneur Patrice Garande.... tant qu'ils ne se blessent pas.

La trêve internationale ne va pas être de tout repos pour une large partie de l'effectif du SM Caen. Six de ses joueurs sont partis en sélection.

Le premier à jouer est Jan Repas. Le milieu de terrain slovène peut encore espérer une qualification pour le mondial avec sa sélection à condition d'aller gagner en Angleterre ce jeudi chez le leader de son groupe.

On a deux matchs très difficiles. Ivan Santini

La situation de la Croatie d'Ivan Santini est plus jouable mais également serrée. Leader de son groupe à la différence de but devant l'Islande, la sélection au damier recevra la Finlande vendredi avant de jouer très gros lundi soir à Kiev contre l'Ukraine (quatrième à deux points).

"La sélection est très importante pour moi, explique l'attaquant croate du SM Caen en français, d'être en sélection avec des grands joueurs comme Modric, Mandzukic, Rakitic. On a deux matchs très difficiles. J'espère qu'on va gagner."

On a à cœur de pouvoir qualifier le pays parce que cela fait plus de vingt ans qu'on ne s'est pas qualifié pour la Coupe du Monde. Youssef Aït Bennasser

Désigné joueur du mois en septembre par les supporters caennais, Youssef Aït Bennasser attache également beaucoup d'importance à sa sélection avec le Maroc face au Gabon samedi soir. "Mes deux parents sont marocains, explique le milieu de terrain caennais. On a à cœur de pouvoir qualifier le pays parce que cela fait plus de vingt ans qu'on ne s'est pas qualifié pour la Coupe du Monde. On espère que ça va le faire et on va tout donner pour pouvoir se qualifier."

Le Sénégal d'Adama M'Bengue qui se déplace samedi au Cap Vert joue également un match-clé pour rester dans la course à la première place de son groupe. En revanche le jeune Durel Avounou avec le Congo-Kinshasa jouera samedi en Lybie en étant déjà éliminé. C'est le cas également du guinéen Baissamah Sankoh qui recevra la Tunisie lundi.

Je considère que c'est important d'avoir des internationaux. Patrice Garande

Le coach caennais n'a qu'un souhait : retrouver ses joueurs en bon état à la fin de cette trêve internationale. "La difficulté, c'est les conditions dans lesquels ils voyagent. Ils ne voyagent pas tous dans de bonnes conditions notamment les sélections africaines. Je considère que c'est important d'avoir des internationaux. C'est mieux que de ne pas en avoir. Déjà c'est de l'expérience en plus pour eux. Après, quand ils rentrent, ils sont mieux et peuvent en faire profiter leurs partenaires."

La difficulté, c'est les conditions dans lesquels ils voyagent. Patrice Garande

Le SM Caen a d'autres internationaux qui ne sont pas partis cette fois-ci. Présélectionné, Ismaël Diomandé n'a finalement pas été retenu avec la Cote d'Ivoire pour se rendre au Mali.

Le choix le plus judicieux de ma part était de faire abstraction de cette sélection pour pouvoir me concentrer au mieux pour mon club. Hervé Bazile

Hervé Bazile qui a longtemps galéré la saison passée avec des blessures a lui préféré décliner l'appel de la sélection haïtienne pour privilégier son retour en forme avec le Stade Malherbe de Caen.

"J'ai vraiment envie d'aller pour cette sélection, explique le milieu offensif caennais mais après il y a une réalité. C'est un match qui est très loin en Asie (au Japon mardi prochain) avec un décalage horaire énorme pour un match amical en sachant qu'on rejoue derrière avec un calendrier chargé. Le choix le plus judicieux de ma part était de faire abstraction de cette sélection pour pouvoir me concentrer au mieux pour mon club."

Haïti qui comprend également deux autres internationaux potentiels dans le groupe caennais : Jeff Louis blessé de longue date et Romain Genevois. Ce sont donc potentiellement dix joueurs caennais qui peuvent répondre à l'appel de leur sélection. Six seront sur le pont cette semaine sous le maillot de leur pays.