Rugby

Christophe Urios (Castres Olympique) : "Un con je le ferai jamais venir à Castres, même si c'est un très bon joueur"

lundi 10 septembre 2018 à 19:49 Par Olivier Uguen et Julien Balidas, France Bleu Occitanie

Christophe Urios a répondu aux questions de Julien Balidas dans Club XV © Radio France - Julien Corbière

Le manager vainqueur du dernier bouclier de Brennus Christophe Urios était invité du Club XV ce lundi soir sur France Bleu Occitanie. Il est revenu sur l'intersaison et le début de saison du CO. "J'ai les boules, vraiment..." déclare-t-il après la défaite du XV castrais contre Toulon dimanche.

Pour la première fois, l'émission de France Bleu Occitanie consacrée au rugby s'est délocalisée à Castres, ce lundi, en direct du pub "The Quay". Parmi les invités de Club XV : le manager Christophe Urios, qui entame sa 4e et dernière saison au Castres Olympique.

"J'ai les boules, vraiment, vraiment..." a-t-il expliqué au lendemain de la défaite du CO à Toulon. Castres est tombé pour la première fois de la saison, ce dimanche 28-27, d'un tout petit point à la 78e minute, alors que les champions de France en titre avaient fait la course en tête durant quasiment le match. "Notre début de saison était pas mal, il aurait pu être encore mieux...  j'ai les boules, vraiment, vraiment... mais bon ça me passera".

Objectif Top 6, "et ensuite on verra bien"

Christophe Urios estime avoir "un groupe qui est sur le papier plus fort, plus complémentaire" cette saison. "On a des forces qu'on n'avait pas l'année dernière, on a 40 pro (...) mais aussi en terme de profils de joueurs. Sur le papier j'ai envie de dire que notre groupe est plus fort. Après un groupe c'est pas sur le papier qu'il faut le montrer, c'est en gagnant les matches, en travaillant dur...".

"On a envie de repartir au combat, on a envie de battre pour être dans le Top 6, chose qui est importante pour nous. Et ensuite on verra bien".

"Un con je ne le ferai jamais venir à Castres, même si c'est un très bon joueur"

Christophe Urios est revenu au micro de Julien Balidas sur le titre de champion de France et sur les recrutements opérés cet été, qui ont été "intégrés parfaitement". "Quand on va chercher un joueur [on se demande] comment il va s'intégrer ? Qu'est ce que lui il va apprendre de nous ? Ensuite il y a la qualité du rugby évidemment, mais... un con je ne le ferai jamais venir à Castres, même si c'est un très bon joueur. Après on peut se tromper... dès fois dans les entretiens, ils ne te paraissent pas cons et puis ils sont cons."

"Mais je crois qu'avec les gens qui sont de bonnes personnes tu arrives à faire de belles choses, et c'est ma façon d'être. Je préférerai toujours un joueur avec un peu moins de qualité ou de talent mais qui est une bonne personne parce que je sais que je vais pouvoir le faire avancer".

Dernière saison au CO

A l'aube de sa dernière saison au Castres Olympique, Christophe Urios est "dans un état d'esprit très normal". "Je ne l'aborde pas comme ma dernière année au CO, je l'aborde comme un défi à relever après une année incroyable, et on sait très bien que les années post titres sont des années difficiles. Il n'y a pas de raison que ça échappe à la règle. Et en plus de ça, moi je vais partir, le staff va bouger, ça crée des tensions ou en tout cas ça peut paraître compliqué."

"Si tu te dis avant de préparer la saison « putain ça va être dur... » il y a de grandes chances que ce soit dur. Si tu te dis « putain ça va être dur, mais par contre c'est dur pour tout le monde, on est comme les autres »... Nous on est plutôt partis là-dessus. Il y aura des périodes qui seront dures, mais elles ne seront pas dures parce qu'on a été champions, elles seront dures parce que le Top 14 est dur". 

Cinquième du Top 14 après les trois 1res journées, le Castres Olympique reçoit Grenoble le week-end prochain au stade Pierre Fabre.