Voile

Charlie Dalin remporte la Douarnenez Fastnet Solo, Lunven est champion de France

Par Benjamin Bourgine, France Bleu Breizh Izel jeudi 21 septembre 2017 à 19:56

A Lunven le championnat, à Dalin la course : ces deux-là ne se sont pas perdus de vue pendant toute la saison. A l'issue de la Douarnenez Fastnet Solo, on en sait plus sur la suite : l'an prochain, Dalin continue en Figaro, mais Lunven tourne la page.

" C'était sans doute ma dernière nav' sur ce bateau, ma dernière course en Figaro 2, et ma dernière course avec GENERALI. " Une pointe d'émotion dans la voix du nouveau champion de France de course au large, Nicolas Lunven. Il vient de prendre la 2e place sur la Douarnenez Fastnet Solo, quelques secondes seulement derrière Charlie Dalin, et juste devant le 3e, Alexis Loison. une page se tourne, mais avec la manière.

Champion de France, une première pour Lunven

Nicolas Lunven, épuisé, mais champion de france, une première pour lui © Radio France - Benjamin Bourgine

" Je suis très content, je n'avais jamais été champion de France, ça clôt de la plus belle des manières... ben, plein de choses en fait ! ". Le skipper originaire de Vannes va laisser de côté le Figaro, pour se consacrer à la Volvo Ocean Race, le tour du monde en équipage, la navigatrice Dee Caffari l'a invité à rejoindre son projet.

Charlie Dalin, la victoire et le baume au coeur

Pour Charlie Dalin, la victoire du jour a un petit goût de début de saison : lui qui avait commencé si fort se voyait bien remporter la Solitaire cet été " j'ai eu un petit coup de mou au moment le plus important de la saison, mais c'est ça qui est bien dans le Figaro, tu ne peux pas te cacher, c'est ce qui fait que cette classe est si exigeante".

J'ai choisi de perdre les 3/4 de mon avance, mais de me mettre dans son vent... Charlie Dalin

La course alors, ce mano a mano autour du Fastnet avec Nicolas Lunven ? "Hier soir, j'ai renoncé à une sieste, alors que je sentais qu'il m'en manquait une. Et j'ai réussi à gagner sur Nicolas, mètre par mètre. Ça a été dur, mais je l'ai passé." Jusqu'à ce petit marquage à l'entrée de la Baie de Douarnenez." On était sous spi, ça avançait bien, et je suis tombé dans un trou de vent. J'ai choisi de perdre les 3/4 de mon avance, mais de me mettre dans son vent, et je suis content de l'avoir fait". Réponse de l'intéressé ? "je l'ai bien reconnu-là ! (rires) Mais il a eu tout à fait raison de faire ça, et à sa place je l'aurais fait aussi." Sans rancune.

Dalin, un an de rab' chez MACIF

Après cette nouvelle victoire, Charlie Dalin range aussi son Figaro. L'an prochain, il aurait du laisser la barre à un autre skipper, mais le sponsor MACIF a choisi de lui donner un an de plus, une première dans l'histoire de ce sponsor. But clairement affiché : décrocher la Solitaire du Figaro 2018 !