Anzac Day : des écoliers découvrent le quotidien des soldats australiens

Par Eric Turpin, France Bleu Picardie mardi 21 avril 2015 à 9:00

Des soldats australiens dans le village de Vignacourt pendant la Première Guerre mondiale
Des soldats australiens dans le village de Vignacourt pendant la Première Guerre mondiale © Collection Thuillier

Des élèves de l'école primaire de Vignacourt dans la Somme ont visité lundi une exposition photos qui montre la vie quotidienne des soldats australiens dans la commune pendant la Première Guerre mondiale. Une plongée dans l'histoire à quelques jours de l'Anzac Day.

A Vignacourt, les écoliers n'ignorent plus rien de la présence des australiens pendant la Première Guerre mondiale. Les élèves de CE2, CM1 et CM2 de la commune ont pu voir lundi quelques unes des 4.000 photos de soldats immortalisés par Louis et Antoinette Thuillier, un couple d'agriculteurs de la commune.

Les soldats australiens ont combattu à Villers-Bretonneux pour chasser les Allemands et empêcher leur offensive sur Amiens. On sait moins que la commune de Vignacourt leur servait de base arrière pendant le premier conflit mondial.

Environ 150 photos prises par Louis et Antoinette Thuillier sont exposées à la Maison des Australiens. D'autres sont accrochées sur les murs des maisons. Des photos uniques parce qu'elles représentent les soldats au repos, parfois dans des mises en scène rappelant la vie de tous les jours, et souvent aux côtés des villageois.

« Ce ne sont pas des photos officielles de l'armée. Ce sont des soldats en repos qui posent avec la population » , raconte Eric Brisse, le directeur de la Maison des Australiens de Vignacourt.« Ils goûtaient un moment de repos, un instant de bonheur entre deux batailles dans les tranchées à quelques 30 ou 40 kilomètres d'ici » .

Des enfants intrigués

Les photos intriguent parfois les enfants. « Est ce que les chapeau comme ça, ca existe toujours ? » , demande un élève. « Ça existe encore aujourd'hui et c'est toujours l'emblème de l'autralie » , répond Eric Brisse.

Clone of Deux soldats australiens, l'un d'origine européenne, l'autre aborigène - Aucun(e)
Clone of Deux soldats australiens, l'un d'origine européenne, l'autre aborigène

A la fin de la visite, les Australiens, leurs habitudes et leur tenue n'ont plus de secret pour les enfants. « Les australiens étaient nos amis et ils étaient très gentils de nous aider » , dit le premier. « Ils combattaient presque à 18 ans, 19 ans» , ajoute le second. Et le troisième interloqué : « Ils n'avaient pas de gilets par balle parce que ça n'existait pas. Ils étaient en uniforme » .

Vendredi, les enfants déposeront chacun un dessin sur la tombe de quelques uns des 587 soldats britanniques et australiens enterrés à Vignacourt. Samedi pour l'Anzac Day, une cérémonie aura lieu à 17h30 de la ferme Thuillier - du nom de l'auteur des 4000 photos - jusqu'au cimetière du Commonwealth. L'exposition photos à la Maison des Australiens de Vignacourt est ouverte à la visite sur rendez-vous.

A LIRE AUSSI :

Grande Guerre : un rallye pédestre pour aller sur les traces des soldats australiens Anzac Day : le plan d'accès au Mémorial australien de Villers-Bretonneux

Des soldats australiens et des habitants de Vignacourt dans la Somme pendant la Grande Guerre - Aucun(e)
Des soldats australiens et des habitants de Vignacourt dans la Somme pendant la Grande Guerre

Le reportage de Thomas Séchier