Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Après Aulnay, PSA veut fermer le site de Meudon

-
Par France Bleu

Le constructeur automobile souhaite mettre un terme aux activités de son site de Meudon-la-Forêt (Hauts-de-Seine), qui emploie 660 salariés. C'est ce que révèle un document rendu public ce mercredi. Aucun licenciement n'est prévu, des solutions de reclassement vont être proposées aux employés.

PSA Peugeot Citroën
PSA Peugeot Citroën © Maxppp

Récupérer 7 millions d'euros sans supprimer d'emplois

D'ici un an, PSA désire fermer le site de Meudon-la-Forêt, dédié à la qualité, l'ingénierie et l'après-vente. L'objectif : renflouer en partie ses caisses en vendant l'immeuble qui abrite ces bureaux, dans lesquels travaillent 660 personnes. "Dans le contexte économique difficile traversé par le groupe, la rationalisation du taux d'occupation des sites et l'adaptation de l'aménagement des implantations actuelles des postes de travail (...) s'imposent", écrit le groupe dans un document qui sera présenté aux syndicats ce mercredi matin lors d'un comité central d'entreprise (CCE) ordinaire. Le bâtiment va être mis en vente pour 7 millions d'euros.Selon PSA, cette décision n'entraînera aucune suppression de postes car tous les salariés seront transférés d'ici la fin du premier semestre 2014 vers d'autres sites. Notamment Poissy et Vélizy, dans le département voisin des Yvelines. Une partie des salariés pourront aussi choisir le plan de départs volontaires engagé par le groupe. PSA prévoit de supprimer par ce biais en France 3.600 postes, sans compter la fermeture de l'usine d'Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) et la réduction des capacités du site d'assemblage de Rennes (Ille-et-Vilaine).

Quid de ceux qui ne peuvent suivre ce déménagement ?

Tous les syndicats ne semblent cependant pas rassurés par les promesses du groupe. Un délégué qui préfère garder l'anonymat explique à Reuters qu'un "certain nombre de salariés ne pourront pas bouger". 21 d'entre eux vont notamment voir leurs postes transférés à Vesoul, soit à 400 kms de Meudon.Concernant les salariés souhaiteront pas déménager, PSA explique qu'ils se verront proposer un reclassement en région parisienne, sans donner plus de détails.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess