Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Après la mission Rosetta, un laboratoire bordelais met le cap sur Mars 2020

jeudi 13 novembre 2014 à 6:00 Par Yves Maugue, France Bleu Gironde

Le monde entier a suivi la mission Rosetta et le petit robot Philae qui s'est posé sur une comète ce mercredi. À Bordeaux, les scientifiques n'ont pas manqué ces images. Ils sont déjà investis dans une autre aventure. Nom de code : Mars 2020.

Une vue de la planète Mars
Une vue de la planète Mars © Maxppp

La conquête spatiale se poursuit. On en a eu l'illustration ce mercredi avec la mission Rosetta. Mais elle n'est pas terminée. La preuve : le laboratoire d'astrophysique de Bordeaux a été sélectionné par la Nasa pour participer à la mission Mars 2020. Une dizaine de personnes vont travailler sur une des pièces du prochain robot qui sera envoyé sur la planète rouge en 2020.

Les chercheurs et les ingénieurs du laboratoire de Bordeaux se mettent d'ores et déjà au travail. Pour mettre au point la Supercam, une caméra intelligente qui va analyser les roches de Mars. Le projet est dirigé par l'Irap, l'institut de recherche en astrophysique et en planétologie à Toulouse, l'équipe de Bordeaux sera chargé de l'ordinateur de bord de la Supercam. Une responsabilité importante qui représente 4 ans de travail

Trouver des traces de vie extraterrestre

Philippe Caïs est ingénieur de recherche en astrophysique. Jusqu'en 2018, il va partager son temps entre Bordeaux et Toulouse pour concevoir cette Supercam.

"Supercam va analyser la roche, faire des photos, mais aussi essayer de trouver des marqueurs de vie à la surface de Mars, trouver des traces d'activité biologique passée ou présente." — Philippe Caïs, ingénieur bordelais

Le but est bien de trouver des traces de vie extraterrestre. En tout, en France, 150 personnes vont travailler sur cette mission. Une dizaine à Bordeaux, au laboratoire d'astrophysique et au laboratoire d'ondes et matières. La Supercam sera livrée à la Nasa en 2018 . Le robot sera envoyé sur Mars en juillet 2020 pour un voyage de plus de six mois. Il arrivera à destination en février 2021.