Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Au Mans, les parents doivent se débrouiller pour faire garder leurs enfants

lundi 31 août 2015 à 5:31 Par Marion Fersing, France Bleu Maine

Il n'y a pas de centre de loisirs pour ce dernier jour des vacances au Mans ! Il n'y en aura pas non plus mercredi et demain, pas d'accueil après la classe pour le premier jour d'école. Les parents doivent s'organiser et c'est compliqué.

Cour d'école maternelle
Cour d'école maternelle © Aurélie Lagain / Radio France

Les petits Manceaux vont avoir le temps de penser à la rentrée pour leur dernier jour de vacances. Il n'y a pas de centre de loisirs aujourd'hui . Il n'y en aura pas non plus mercredi et demain, pas d'accueil après la classe pour le premier jour d'école. Les parents qui travaillent doivent s'organiser et c'est compliqué , comme pour Moufida. Elle a deux enfants de 8 et 5 ans. "Pour le mardi, j'ai réussi à négocier à la dernière minute pour pouvoir prendre ma journée. En revanche, pour le mercredi, j'ai du demander de l'aide à ma maman. C'est un peu angoissant pour les premiers jours d'école".

"L'an dernier, seulement 500 enfants étaient concernés" explique l'adjoint à la vie scolaire

Claude Jean, l'adjoint à la vie scolaire, se justifie en explicant que d'une, les parents ont été prévenus il y a longtemps , il y a plus de 6 mois, que, de deux, l'an dernier, sur les 12500 enfants que compte la ville du Mans, seulement 500 étaient concernés par l'accueil sur ces même 3 jours et que, de trois, vu qu'il n'y a pas d'activité d'organisée, les parents d'élèves vont pouvoir rencontrer les animateurs et les coordinateurs . Quant aux centres de loisirs, s'ils sont fermés, c'est pour assurer leur mise en route.

 

Claude Jean, l'adjoint à la vie scolaire, explique pourquoi il n'y a pas de centre de loisirs ce lundi et ce mercredi