Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Avalanche dans le Mont Blanc : deux touristes italiennes tuées

mardi 13 août 2013 à 10:05 - Mis à jour le mardi 13 août 2013 à 10:55 Par Luc Besançon et Virginie Salanson, France Bleu Pays de Savoie

Deux touristes italiennes sont mortes ce mardi matin, emportées par une avalanche. La coulée de neige a eu lieu à 4.200 mètres d'altitude sur l'un des sommets du massif du Mont-Blanc, en Haute-Savoie.

Carte de la Face du Tacul, dans le Mont Blanc
Carte de la Face du Tacul, dans le Mont Blanc © IDÉ

La coulée de neige a eu lieu très tôt, à quatre heures du matin, alors qu'il faisait nuit. Elle a emporté un groupe de six personnes qui évoluait sur le Mont-Blanc du Tacul, secteur situé dans la première partie de l'ascension du Mont-Blanc.Trois des six alpinistes emportés par l'avalanche ont été ensevelis sous la neige. Parmi les victimes, deux Italiennes ont été trouvées mortes, une troisième personne a été récupérée vivante par les secours. Il s'agit du guide, transporté à l'hôpital de Sallanches en hypothermie.

Conditions météo difficiles

Les conditions météorologiques ont empêché l'hélicoptère du PGHM (Peloton de Gendarmerie de Haute Montagne) de Chamonix de décoller à quatre heures du matin. Il a donc fallu organiser une caravane terrestre pour atteindre les lieux du drame. D'autres secours ont ensuite pu monter par le téléphérique de l'Aiguille du Midi au lever du soleil. Enfin, vers 7 heures du matin, l'hélicoptère a enfin pu décoller mais le secteur est toujours très instable, "nous avons été contraints de limiter le nombre de secouristes envoyés sur place " explique la gendarmerie.

Itinéraire très fréquenté

La coulée, d'une largeur estimée de 20 à 30 mètres, est visible de Chamonix et a été provoquée par une chute de seracs, ces gros blocs de glace. Cet intinéraire est très fréquenté à cette période de l'année. Par recoupement, les secouristes sont désormais certains qu'il n'y a aucune autre victime emportée par cette avalanche.