Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Bac : à Rennes, des candidats se font offrir des bonbons à la taurine

-
Par France Bleu

A Rennes, selon Ouest-France, des parents d'élèves se sont agacés du cadeau que distribuait lundi une mutuelle étudiante aux lycéens à la sortie des épreuves du bac : des bonbons à la taurine, cet énergisant qui fait débat.

image par défaut

Les bonbons contenaient… le même ingrédient que dans la boisson énergisante Red Bull. C'est le quotidien Ouest-France qui relate les faits : lundi, à la sortie du lycée Descartes de Rennes, une mutuelle étudiante, la Smeba, remettait aux futurs bacheliers des prospectus de promotion, accompagnés d'une boîte de bonbons. 

Problème : les bonbons en question contenaient de la taurine, à hauteur de 5%. La taurine est une molécule aux vertus énergisantes, rentrant notamment dans la composition de la boisson Red Bull, dont les effets sur la santé font débat. "Chaque boîte offerte contenait 12 grammes de bonbons soit 600mg de taurine par boîte de bonbons consommée entièrement. Une canette de Red-Bull, qui est un produit en vente libre, en contient quant à elle 1.000mg ", explique une responsable de la Smeba.

L'opération immédiatement stoppée

Et pourtant, la présence de taurine dans ces bonbons, devant un centre d'examen, a énervé les parents d'élèves. "C'est étonnant de la part d'une mutuelle qui prétend prendre soin de la santé des étudiants Elle prône une politique de prévention tout en faisant passer un message contraire : pilule = mieux-être ", s'étonne une mère de famille, dont les propos sont rapportés par Ouest-France

Bien que ces bonbons ne représentent a priori aucun danger pour la santé, l'opération a été stoppée par l'organisme de mutuelle, qui assure n'avoir pas su que ces bonbons contenaient de la taurine. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu