Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Bluecub entrera en service en novembre à Bordeaux et son agglomération

-
Par France Bleu Gironde

Bluecub, c'est le nom du service de véhicules électriques en auto-partage qui sera donc lancé à l'automne dans sept villes de la Communauté Urbaine de Bordeaux. Sur le même modèle qu'Autolib', en service depuis deux ans à Paris, le système sera entièrement pris en charge par le groupe Bolloré

Les "Bluecub" présentées en juin dernier entreront en service le 9 janvier 2014
Les "Bluecub" présentées en juin dernier entreront en service le 9 janvier 2014 © Radio France

Les voitures électriques en libre service seront disponibles dès le mois de novembre dans l'agglomération bordelaise. Le protocole d'accord pour leur mise en place a été signé ce vendredi après-midi entre le maire de Bordeaux Alain Juppé, le président de la CUB Vincent Feltesse, et Vincent Bolloré, lors du Salon des Véhicules écologiques, qui se tient au Hangar 14, à Bordeaux.

Une quarantaine de stations au départ

90 voitures de type Bluecar, qui seront donc appelées Bluecub, seront dans un premier temps à la disposition des usagers. Une quarantaine de station s vont être aménagées dans sept villes de la Communauté Urbaine - Bordeaux, Bègles, Cenon, Mérignac, Pessac, Le Bouscat et Talence . Au total, 180 bornes de recharge vont être installées. L'objectif est d'arriver à 200 voitures en service et 90 stations dès juin 2015, si le système séduit les girondins.

Les "Bluecub" présentées à Bordeaux. Elles seront mises en service en autopartage en novembre
Les "Bluecub" présentées à Bordeaux. Elles seront mises en service en autopartage en novembre © Radio France

 

100% à la charge du groupe Bolloré

L'avantage pour la CUB, c'est que le système ne lui côutera pas un centime. Le groupe de Vincent Bolloré réalise seul l'investissement de 20 milliions d'euros. Il va également embaucher une cinquantaine de personnes pour assurer l'entretien et la maintenance de ces véhicules.

"Le partage d'auto est rentable assez rapidement"

Ces véhicules de quatre places diposent d'une a utonomie de 250 kms .  Ce service sera uniquement disponible par abonnement , mais le client pourra choisir la formule qui lui convient le mieux. S'il opte pour un  l'abonnement mensuel, il lui en coûtera 19.90 euros par mois, plus  un coût de 7 euros par demi-heure . S'il choisit l'option annuelle, l'abonnement sera de 99 euros par an, plus 6 euros la demi-heure.

"Les jeunes notamment sont très interessés"

 

Les "Bluecub" présentées à Bordeaux. Elles seront mises en service en autopartage en novembre
Les "Bluecub" présentées à Bordeaux. Elles seront mises en service en autopartage en novembre © Radio France

Vincent Bolloré ne se fait aucun souci pour rentrer dans ses frais, s'appuyant sur l'exemple de la région parisienne, où Autolib' compte aujourd'hui 85.000 abonnés, et sera rentabilisé plus rapidement que prévu. Après Paris et juste avant Bordeaux, le même système d'auto-partage sera lancé en octobre à Lyon et sa banlieue, avant de s'installer à l'étranger. A Indianapolis, aux Etats-Unis, dès 2014. Une grande ville asiatique serait aussi sur les rangs.

"Un bouton permet de faire appel à l'assistance 24h sur 24"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu