Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Bordeaux : abusée par son conseiller financier à l'âge de 91 ans

-
Par , France Bleu Gironde

Une affaire de vol et d'abus de faiblesse jugée par le tribunal correctionnel de Bordeaux. Un conseiller financier d'un groupe d'assurances allemand a été condamné à douze mois de prison avec sursis pour avoir volé des timbres et des pièces d'or à une cliente bordelaise de 91 ans et lui avoir fait modifier ses placements.

La nonagénaire bordelaise avait confiance en son conseiller financier
La nonagénaire bordelaise avait confiance en son conseiller financier © Radio France

L'affaire démarre en septembre 2011 à Bordeaux. Elle dépose plainte pour le vol d'une collection de timbres (estimée à 72.000 euros) et de trois pièces d'or mexicaines (estimées à 1.500 euros chacune) . Elle dit avoir des soupçons , et très vite, ses objets sont retrouvés chez son conseiller employé depuis 30 ans cette compagnie allemande. Il était devenu son homme de confiance depuis 2008 . Il avait aussi fait modifier ses placements financiers, cassant l'assurance-vie de la nonagénaire bordelaise pour deux autres contrats, s'offrant des commissions au passage.Le procureur de la République a requis une peine de prison avec sursis, à l'appréciation du tribunal, estimant qu'il y avait bien vol et abus de faiblesse. La justice l'a condamné à douze mois de prison avec sursis .

L'audience a été longue et pénible pour la victime et l'accusé. La vieille dame accompagnée de sa nièce et d'un ami a du sortir après avoir fait un malaise, choquée par la version de l'ex-conseiller qui a reconnu le vol mais pas l'abus de faiblesse. Et c'est lui à son tour qui a craqué à la reprise de l'audience et qui a fondu en larmes expliquant que "cette histoire lui a pourri la vie ".

une audience pénible pour la victime et l'accusé

 

"je lui avais accordé ma confiance et donné de l'affection aussi, évidemment je le vis mal"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu