Bordeaux fête le vin : bilan "encourageant mais frustrant" pour les exposants

Par Xavier Ridon, France Bleu Gironde lundi 30 juin 2014 à 6:00

Plus de 650.000 dégustations ont eu lieu à Bordeaux Fête Le Vin
Plus de 650.000 dégustations ont eu lieu à Bordeaux Fête Le Vin © Radio France - Xavier Ridon

Plus de 650.000 dégustations, 60.000 pass vendus, les chiffres de Bordeaux fête le vin sont élogieux. La météo aura gâché la soirée de samedi mais à l'heure du bilan, c'est la satisfaction qui règne.

À LIRE AUSSI  Notre dossier spécial Bordeaux fête le vin

Tous les pass prévus de Bordeaux fête le vin ont été vendus, soit 60000 pass. Ce dimanche, les organisateurs ont proposé au dernier moment un pass 5 coups de cœur à la place des 13 dégustations. Les ventes en ligne avaient notamment explosé passant de 1900 ventes de pass sur Internet à 10040. Les visiteurs ont fait plus de 650000 dégustations. Il y a eu un boom de l'affluence internationale notamment avec la présence de Los Angeles comme ville invitée.

Si Bordeaux fête le vin a été un succès dans les chiffres, la soirée de samedi a été gâchée par les conditions météos et l'alerte orange déclenchée par Météo France et la Préfecture. Cette alerte a annulé le concert d'Earth Wind & Fire et les spectacles son et lumières et pyrotechniques. Jeudi, les intermittents avaient aussi mis la pression en prévoyant de faire grève pour le concert de Dee Dee Bridgewater.

Dans deux ans, retour de Bordeaux fête le vin. Le maire de Bordeaux envisage une vision plus internationale des vins présentés.

Partager> "L'idée est d'accentuer l'idée internationale en s'adressant à d'autres vignobles"  — Alain Juppé, maire de Bordeaux

"L'idée est d'accentuer l'idée internationale en s'adressant à d'autres vignobles"

Prochain rendez-vous pour les amoureux du vin du 11 au 14 septembre avec en Belgique "Eat Bruxelles, Drink Bordeaux".

Revivez Bordeaux fête le vin grâce à notre reporter Clément Carpentier et ce qu'il faut retenir de l'évènement au jour le jour : jeudi, vendredi, samedi et dimanche.

"On sera là dans deux ans"