À Bordeaux, les parcs-relais victimes de leur succès

France Bleu Gironde mercredi 12 mars 2014 à 8:00 Mis à jour le jeudi 20 mars 2014 à 8:00

Parc-relais Galin
Parc-relais Galin © Radio France - Andde Irosbehere

Créés il y a une dizaine d'années, les parcs-relais, permettant aux clients du réseau TBC de garer leur véhicule avant d'emprunter le tram, sont régulièrement saturés. Faute de place, les automobilistes doivent souvent se replier sur les rues voisines, parfois de manière chaotique.

Clients du réseau TBC, il vous arrive peut-être, avant de vous rendre au travail, d'utiliser les parcs-relais. Ces aires de stationnement surveillées permettent de garer sa voiture en toute sécurité et sans supplément de prix, avant d'emprunter les transports en commun. Dans l'agglomération bordelaise, on en compte 18, à proximité immédiate des lignes de tram.

Ces aires de stationnement sont quotidiennement prises d'assaut par les usagers du réseau TBC, qui sont alors contraints de se garer des les rues voisines, parfois dans le plus grand désordre. C'est le cas au niveau du parc-relais Stalingrad, sur les quais Deschamps. Cette aire compte 250 places. Proche du pont de pierre, elle devient le matin, très vite saturée.

"Comme tous les jours, le parc devient complet, aux alentours de 8h. Les gens doivent alors se garer autour, comme il peuvent. Dès qu'ils trouvent une place, même si elle n'est pas bonne, ils se garent." — Alain, gardien du parc-relais Stalingrad

Des riverains agacés

Quelques stations plus loin, toujours quartier Bastide, le parc-relais Galin connaît tout autant de succès. Les automobilistes arrivent en général à se garer jusqu'à 9 heures.

Après, le parking est bondé, il n'y a pas d'autres choix que de se garer dans les petites rues, à côté. Ce qui agace certains riverains, qui n'ont à leur tour pas de place. "C'est un peu gênant quand on sort le midi, par exemple, et qu'on ne peut plus se garer lorsque l'on revient" , confie Jacqueline, habitante du quartier.

La communauté urbaine de Bordeaux a prévu d'aménager de nouveaux parcs-relais d'ici quelques mois. L'agrandissement de certaines aires est aussi à l'étude.

Petit test dans deux parcs relais de la Bastide

Partager sur :