Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Braquage dans un restaurant de Pouzay : entre 10.000 et 20.000 euros de butin

vendredi 16 août 2013 à 17:30 Par Yohan Nicolas, France Bleu Touraine

Braquage ce jeudi matin au restaurant "Au gardon frit" à Pouzay près de Sainte-Maure-de-Touraine. Le couple de gérants a été réveillé au petit matin et a du remettre la caisse à un individu armé. Le butin est important car le restaurant est resté ouvert très tard en raison de la foire aux melons et aux canards.

Un véhicule de gendarmerie
Un véhicule de gendarmerie © Maxppp

Le butin de ce braquage est important car le restaurant est resté ouvert très tard en raison de la foire aux melons et aux canards. Cette foire attire entre 10 000 et 15 000 personnes.

Du coup, le restaurant " Au gardon frit" est resté ouvert très tard. Un restaurant qui réalise une partie de son chiffre annuel le jour de la manifestation qui se termine par un feu d'artifice. Entre les tables du restaurant et la buvette, la recette devait tourner entre 10 000 et 20 000 euros.

Pas de traces d'effraction

Une heure à peine après avoir nettoyé les cuisines et rangé la salle principale, vers 5 heures du matin, le couple de gérant a donc été réveillé en plein sommeil par un individu armé et encagoulé. Leur chambre se trouve au dessus du restaurant.

Le braqueur est  reparti avec l'intégralité de la recette, du liquide et des chèques pour l'essentiel. Visiblement, il connaissait bien les lieux, puisqu'aucune trace d'effraction n'a été constatée par les gendarmes. Heureusement les enfants des deux restaurateurs étaient absents au moment des faits. Un couple encore sous le choc. L'enquête a été confiée à la brigade de recherche de Chinon.