Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Canada : le python a bien étranglé les deux enfants

jeudi 8 août 2013 à 10:57 France Bleu

L'enquête sur la mort de deux jeunes enfants, tués par un python, au Canada lundi matin, a porté ses premiers fruits. L'animal appartenait au propriétaire de l'appartement dans lequel dormaient les enfants, habitués à fréquenter des animaux. Le serpent aurait pu être attiré par les odeurs d'animaux que les victimes portaient sur elles.

Un python est capable d'avaler des proies plus grosses que lui en quelques minutes seulement
Un python est capable d'avaler des proies plus grosses que lui en quelques minutes seulement © MaxPPP

On pensait, dans un premier temps, que l'animal s'était échappé du magasin situé en-dessous de l'appartement dans lequel les deux enfants, âgés de 4 et 6 ans, ont été retrouvés morts lundi matin. En fait, le python se trouvait, comme les enfants, dans le salon de l'appartement, celui d'un de leurs amis, où ils avaient été invités pour la soirée. Le père de cet ami était également le propriétaire de l'animalerie.

Les résultats de l'autopsie ont mené à la conclusion que Connor et Noah Barthe ont été étouffés par le serpent, long de 4 mètres et pesant 45 kilos. Un python Seba d'Afrique que son propriétaire possédait comme animal de compagnie, sans en avoir l'autorisation.

Les enfants fréquentaient souvent des animaux

Mais en général, le python "tue pour manger ", explique Marion Desmarchelière, professeur de médecine zoologique au Collège vétérinaire de l'Atlantique. Il aurait pu être attiré par une odeur de chèvre que les enfants portaient sur eux : d'après les photos postées par leur mère sur Facebook, les garçons étaient très proches des animaux, non seulement des reptiles mais aussi d'animaux de la ferme. 

De fait, l'animal "qui ne voit pas très bien la nuit " aurait pris les deux enfants pour des chèvres et les aurait tués, avec l'intention de les manger. "Les restes du serpent sont entre les mains du vétérinaire du gouvernement provincial et ils seront détruits ", explique la Gendarmerie royale du Canada. 

Par :