Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société
Dossier : Centenaire de la Première Guerre mondiale

Centenaire de 14-18 : les fusillés de Husseren-Wesserling, "des Français qui se tuent entre Français"

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass

A Husseren-Wesserling (Haut-Rhin), en 1915, onze soldats français ont été exécutés par leur propre armée. Parfois, juste donner l'exemple. Parmi ces soldats, certains s'étaient mutilés pour ne pas se battre, d'autres n'ont tout simplement pas eu de chance. Retour sur cette histoire douloureuse.

Les tombes des fusillés de Husseren-Wesserling.
Les tombes des fusillés de Husseren-Wesserling. © Maxppp - Darek Szuster

Husseren-Wesserling, France

Ils sont neuf soldats à être enterrés dans le cimetière de Husseren-Wesserling, neuf soldats français venus d'un peu partout à avoir été fusillés par l'armée française. Deux autres fusillés sont enterrés à Colmar. Cent ans après, la mémoire de ces soldats condamnés à mort est encore vive. "Mon grand-père n’était pas un déserteur,  raconte Marie-Thérèse Testud, petite-fille de Pierre Mestre, premier poilu exécuté à Husseren-Wesserling le 8 février 1915. *Sinon, pourquoi aurait-il cherché son chemin avec toujours son rouleau de barbelés à l’épaule ?" * (témoignage paru dans La Croix en octobre 2013).

Fusillés de Husseren-Wesserling 4 - Radio France
Fusillés de Husseren-Wesserling 4 © Radio France - Olivier Vogel
Fusillés de Husseren-Wesserling 2 - Maxppp
Fusillés de Husseren-Wesserling 2 © Maxppp

Ces condamnations étaient prononcées pour différents délits et crimes, scrupuleusement définis par le code de justice militaire:

Espionnage (article 206) Officier faisant capituler sa troupe (a. 210) Abandon de son poste en présence de l’ennemi (a. 213)Révolte (a. 217)Refus d’obéissance en présence de l’ennemi (a. 218)Voies de fait envers son supérieur pendant le service (a. 223)Désertion à l’ennemi (a. 238) Le refus d’obéissance devant l’ennemi est parfois le prétexte à des condamnations arbitraires notamment lorsque les généraux n’étaient pas satisfaits d’un repli de troupes. "Mais cela ne concerne que 103 fusillés, un peu moins de 15% des fusillés, ce qui fait donc "peu" en comparaison d’autres chefs d’accusation" , précise l'historien Eric Mansuy, membre du Prisme 14-18.

Plusieurs ouvrages existent sur le sujet, en particulier celui de l'historien Nicolas Offenstadt, Les Fusillés de la Grande Guerre et la mémoire collective (1914-1999) , Odile Jacob, 1999.  De même que des œuvres cinématographiques, moins rigoureuses, mais saisissantes, à l'instar des* Sentiers de la Gloire*  (Paths of Glory ), de Stanley Kubrick, d'après le livre éponyme de Humphrey Cobb (extrait ci-dessous).

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu