Élections

Résultat des élections législatives à Dangers

Par La rédaction de France Bleu, France Bleu mercredi 7 juin 2017 à 14:34 Mis à jour le lundi 19 juin 2017 à 0:09

Résultats du second tour des élections législatives 2017 à Dangers (troisième circonscription d'Eure-et-Loir)

Avec 56,38% des suffrages, la députée sortante Laure DE LA RAUDIERE (LR) arrive en tête au deuxième tour des élections législatives à Dangers. Son adversaire, Harold HUWART (Parti radical de gauche), réalise un résultat de 43,62%.

Au sortir du premier tour de Dangers, c'était M. HUWART qui arrivait en tête avec 35,37% des suffrages, contre 29,88% pour Mme DE LA RAUDIERE. Toutefois, la candidate des Républicains est parvenue à convaincre 35 électeurs de plus entre les deux tours, alors que son adversaire radical de gauche en rallie sept.

51,28% des inscrits ont mis un bulletin dans l'urne lors du deuxième tour des élections législatives à Dangers. On constate une faible chute (un peu plus de deux points) de la participation par rapport au premier tour. Il y a également moins de votants qu'en 2012, où la mobilisation au deuxième tour s'élevait à 61,64%.

Résultats du second tour des élections législatives 2017 dans la troisième circonscription d'Eure-et-Loir

Au sortir du second tour des législatives, la députée sortante Laure DE LA RAUDIERE (LR) est reconduite dans la troisième circonscription d'Eure-et-Loir avec le soutien de 56,1% des votants. Le candidat radical de gauche Harold HUWART arrive en deuxième position avec les votes restants (43,9%).

Initialement, M. HUWART occupait la première position à l'issue du premier tour de la troisième circonscription d'Eure-et-Loir, en dépassant de moins d'un demi-point Mme DE LA RAUDIERE (31,16% contre 30,82%). Le ralliement de 5 606 votants entre les deux tours a permis à la candidate républicaine de prendre l'avantage sur son concurrent radical de gauche, rejoint quant à lui par 1 949 électeurs.

45,04% des inscrits se sont rendus aux urnes à l'occasion du deuxième tour des élections législatives au niveau de la troisième circonscription d'Eure-et-Loir. La mobilisation est donc inférieure de 5,08 points à celle du premier tour. La participation est également moins élevée de 14,17 points qu'il y a cinq ans au deuxième tour.

Les résultats du 1er tour

Résultats du premier tour des élections législatives 2017 à Dangers (troisième circonscription d'Eure-et-Loir)

Harold HUWART (Parti radical de gauche) récolte 35,37% des voix à Dangers, arrivant ainsi en tête du premier tour des législatives. En deuxième position, on trouve la députée sortante Laure DE LA RAUDIERE (LR), qui réussit à convaincre 29,88% des votants. Quant à Guylaine BERCHER (Front National), elle réalise un score de 19,51%.

Harold HUWART (Parti radical de gauche) remporte l'adhésion de 35,37% des votants à Dangers, arrivant ainsi en tête du premier tour des législatives. En 2012, il avait recueilli un résultat équivalent. Un peu plus de cinq points derrière, la députée sortante Laure DE LA RAUDIERE (LR) réalise un score de 29,88%. Elle a régressé de près de neuf points depuis sa précédente candidature aux législatives. Citons également Guylaine BERCHER (Front National), qui remporte l'approbation de 19,51% des votants. C'est près de quatre points de plus que ce qu'avait réuni M. LOISEAU pour le Front National il y a cinq ans.

Derrière ces favoris, on trouve Pascale CERTAIN (La France insoumise, 8,54%), Florent GAUTHIER (Div. D.) et Françoise RÉPARAT (écologiste), tous les deux à 1,83%, ainsi que Vincent CHEVROLLIER (Extrême gauche, 1,22%).

Aziz BOUSLIMANI (Divers gauche), Émilie FABRE (Divers) et Roger TRAN (Debout la France) réalisent un résultat inférieur à 1% dans la commune.

Enfin, Elisabeth BACLE (Extrême gauche) et Vivette JOLY (Ecologiste) n'ont rassemblé aucun vote dans la municipalité.

Dans la localité, 0,6% des suffrages ont été jugés invalides. D'autre part, 1,2% des votants ont choisi le vote blanc.

167 électeurs de Dangers ont exercé leur droit de vote, ce qui constitue un taux de participation de 53,53%. En comparaison, la participation était de 61,97% lors du scrutin de 2012 (-8 points).

Résultats du premier tour des élections législatives 2017 dans la troisième circonscription d'Eure-et-Loir

Le vainqueur du premier tour des législatives dans la troisième circonscription d'Eure-et-Loir est Harold HUWART (Parti radical de gauche), qui reçoit l'adhésion de 31,16% des votants. Son adversaire lors du deuxième tour sera la députée sortante Laure DE LA RAUDIERE (LR), qui parvient à rallier 30,82% des votants.

Harold HUWART (Parti radical de gauche) est crédité de 31,16% des votes dans la troisième circonscription d'Eure-et-Loir, et s'y classe donc en première position. Il connaît ce faisant un modeste recul (près de cinq points) par rapport aux législatives de 2012. Son challenger pour le prochain tour sera la députée sortante Laure DE LA RAUDIERE (LR), qui est créditée de 30,82% des votes. C'est près de huit points de moins que ce qu'elle avait récolté lors du scrutin de 2012.

Guylaine BERCHER (FN) et Vincent CHEVROLLIER (Ext. G.), tous les deux à 17,96%, Pascale CERTAIN (La France insoumise, 10,11%), Françoise RÉPARAT (Ecologiste, 2,89%), Aziz BOUSLIMANI (Divers gauche, 1,52%), Roger TRAN (Debout la France, 1,5%) ainsi que Florent GAUTHIER (Divers droite, 1,09%) ne pourront pas participer au deuxième tour, faute d'atteindre le seuil de votes requis.

Trois candidates, Vivette JOLY (Ecologiste), Elisabeth BACLE (Extrême gauche) et Émilie FABRE (Divers), réalisent un résultat inférieur à 1% au sein de la circonscription.

À l'échelle de la circonscription, 0,76% des suffrages ont été jugés invalides. En outre, on comptabilise 1,64% de votes blancs.

Au niveau de la troisième circonscription d'Eure-et-Loir, 35 443 inscrits sur 70 726 se sont rendus aux urnes, ce qui correspond à un taux de participation de 50,11%. La mobilisation est donc inférieure de neuf points à celle de 2012.

Les précédentes élections à Dangers

Ces textes ont été rédigés automatiquement par data2content, marque commerciale de la société Syllabs, à partir des données fournies par le Ministère de l’intérieur.