Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Christiane Taubira propose une peine de probation à la place de la prison pour les délits passibles de 5 ans maximum

dimanche 25 août 2013 à 10:47 Par Nathalie Delpeyrat, France Bleu

Christiane Taubira a volé la vedette à Manuel Valls hier à l'université d'été du PS de la Rochelle. La ministre de la Justice a annoncé la création d'une peine de probation, une alternative à la prison uniquement pour les délits passibles de peines inférieures ou égales à 5 ans.

Manuel Valls et Christiane Taubira
Manuel Valls et Christiane Taubira © Maxppp

Christiane Taubira a détaillé samedi à l'université d'été du PS sa future, et controversée, réforme pénale, confirmant la création d'une "peine de probation", hors prison, et de mesures pour renforcer les sorties aménagées de détention.La garde des Sceaux, qu'une polémique à distance a opposée à son collègue de l'Intérieur Manuel Valls autour de ce projet, a été accueillie par une "standing ovation". Elle a livré une violente charge contre 10 années de politique de droite caractérisée par "la fermeté dans les mots et le creux dans l'action" et qui ont selon elle abouti à ce que "la prison ne peut pas remplir son rôle".

 

Elle a qualifié son projet de "réforme sérieuse, rigoureuse, qui assure la sécurité des Français" en permettant d'améliorer la réinsertion par la"construction avec le détenu d'un projet pour lui permettre de devenir à sasortie un citoyen libre et responsable". Mais le projet de réforme de politique pénale n'est de toute façon, pas encore achevé. Prochaine réunion interministérielle vendredi prochain. Ensuite, il reviendra au président de la république de trancher....

Christiane Taubira propose de créer une peine de probation. Explication Elodie Gueguen

Alors que les fuites se sont multipliées autour du texte, sur lequel la ministre de la Justice a reconnu que les derniers arbitrages restaient à rendre, Mme Taubira a notamment confirmé la création d'une "peine de probation, en milieu ouvert, restrictive de liberté que nous appelons la contrainte pénale".Elle ne concernera que les délits punis de 5 ans de prison ou moins et les juges pourront "bien entendu" prononcer à la place des peines de prison.La ministre a par ailleurs rappelé sa volonté de "réduire de façon drastique les sorties sèches" de prison, "sans contrôle et sans contrainte", "facteurs aggravants pour la récidive".