Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Co-propriétaire du Château Mouton-Rothschild, la baronne Philippine de Rothschild est décédée

samedi 23 août 2014 à 12:19 - Mis à jour le samedi 23 août 2014 à 13:02 Par Xavier Ridon et Sophie Dupuy, France Bleu Gironde

A 80 ans, la baronne Philippine de Rothschild est morte dans la nuit de vendredi à samedi selon le site de l'hebdomadaire Le Point. Depuis 1988, elle dirigeait avec ses fils le château Mouton-Rothschild à Pauillac.

La Baronne Philippine de Rothschild, entourée de ses proches, lors d'Evento en 2011. (archives)
La Baronne Philippine de Rothschild, entourée de ses proches, lors d'Evento en 2011. (archives) © Maxppp

La baronne Philippine de Rothschild est morte cette nuit selon le magazine Le Point. A 80 ans, elle était co-propriétaire avec ses fils du chateau Mouton-Rotschild à Pauillac. Elle était née le 23 novembre 1933.

Durant la seconde guerre mondiale, Philippine de Rothschild perd sa mère qui meurt à Ravensbrück et échappe de peu à la déportation. Une confidence faite plus de quarante ans plus tard au quotidien Libé ration. Son père, Philippe avait rejoint le Général de Gaulle à Londres et revient avec les Forces françaises libres (FFL).

Une "théâtreuse" dans une société très masculine

En 1988, son père meurt et elle prend la succession à la tête de la société familiale. La baronne était alors commédienne . Elle choisit alors d'abandonner la scène pour diriger pleinement la direction du château, aidée par ses fils Philippe et Julien. L'accueil n'est pas tendre. Elle doit faire face à une profession très masculine et est présentée comme une "théâtreuse, affublée du titre de baronne " par les "bons esprits " de la société bordelaise, selon Libération.

Dix ans plus tard, elle étendait son domaine viticole en acquérant le Domaine de Lambert et ses 103 hectares dans le Lanquedoc. Ce rachat correspondait à une nouvelle production de grand vin, à des exportations à l'étranger et à la création d'emplois localement. Sa société produit l'année suivante 300 000 bouteilles du Premier cru Mouton-Rothschild .

Malade depuis plusieurs semaines

En 2005, la société familiale Baron Philippe de Rothschild employait quelque 600 personnes dans le monde pour un chiffre d'affaires annuel de plus 170 millions d'euros. Un an plus tard, les bouteilles de Mouton-Rotchild dépassent un record mondial. Vendu chez Christies à Los Angeles, un premier lot de douze bouteilles a été adjugé 290 000 dollars et un second de six magnums 345 000 dollars. Ce premier grand cru classé du Médoc "Mouton Rothschild 1945" devenait ainsi le vin le plus cher du monde . En 2007, le baron Elie de Rothschild disparaissait à l'âge de 90 ans.

Depuis plusieurs semaines, gravement malade, la baronne s'était retirée de la vie publique. Elle est décédée durant la nuit de vendredi à samedi.

Des réactions émues

Le maire de Bordeaux, Alain Juppé a salué sur twitter ce samedi midi "l'énergie admirable " de la baronne. Alain Juppé lui rend également hommage dans un communiqué : Philippine de Rotschild "a beaucoup œuvré pour le rayonnement culturel de notre pays . Je salue son action remarquable dans le développement de la filière du vin de Bordeaux et son soutien à notre projet de Cité des Civilisations du vin. Je présente mes sincères condoléances à ses enfants ainsi qu'à Jean-Pierre de Beaumarchais son mari ."

Humour et originalité

Allan Sichel, président de la Fédération de négociants en vins de Bordeaux et de Libourne, salue lui aussi le "dynamisme " de Philippine de Rotschild. "Elle a fait énormément de travail pour les vins de Bordeaux . (...) Elle a mené des projets internationaux, le projet Opus One en Californie et la démarche Almaviva au Chili ", explique Allan Sichel.

Le négociant en vins se souvient d'une femme proche de la place bordelaise, "toujours avec un humour et une originalité , elle n'hésitait pas à parler vrai. C'était toujours raffraichissant de l'entendre parler ".