Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Conférence sociale : le dialogue s'annonce tendu

-
Par France Bleu

Alors que la deuxième conférence sociale du gouvernement commence ce jeudi, les partenaires sociaux ont d'ores et déjà prévenu : le débat sera, sinon plus tendu, au moins "plus animé" que l'an passé. Les désaccords pourraient se cristalliser autour de la question des retraites.

La Conférence se déroule dans l'enceinte du Conseil économique, social et environnemental à Paris
La Conférence se déroule dans l'enceinte du Conseil économique, social et environnemental à Paris © Maxppp

Le coup d'envoi est donné ce jeudi, à 8h30, au Conseil économique et social, à Paris. Pour la deuxième année consécutive, le président de la République, le Premier ministre et son gouvernement, le patronat et les syndicats de travailleurs se réunissent autour d'une même table, pour tracer les grandes orientations en matière de politique sociale et définir le cadre des prochaines réformes.

Promesse de campagne du candidat Hollande pendant la campagne de 2012, la Conférence sociale s'est réunie une première fois en juillet dernier. Mais depuis, le climat économique s'est tendu. Le chômage a continué à augmenter, la récession est attendue pour 2013. 

Les retraites au cœur du débat

Surtout, les partenaires sociaux ont été agacés par deux annonces du gouvernement ces derniers jours : d'une part, la confirmation de la prolongation, en 2014, du gel du point d'indice des fonctionnaires. C'est ce point qui sert de base au calcul des salaires, qui devraient donc ne pas augmenter l'an prochain.

Autre point de friction : la réforme des retraites. Le gouvernement, qui sait d'ores et déjà qu'il sera impossible de trouver un accord avec les partenaires sociaux à ce sujet, a simplement qualifié les débats sur les retraites de "concertation ", avant l'annonce des modalités de la réforme, qui interviendra à la fin de l'été.

Mobilisation prévue pour septembre

Dans le monde syndical, avant même le début de ce rendez-vous, on grince des dents. Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT, se disait "scandalisé " que le gel du point de base des fonctionnaires ait été annoncé "sans concertation ". "Nous n'accepterons pas une remise en cause des droits à la retraite ", a déclaré Thierry Lepaon, dirigeant de la CGT. 

Force Ouvrière et la CGT, qui n'accepteront ni allongement de la durée de cotisation ni rapprochement privé-public, ont d'ores et déjà appelé à une mobilisation des employés de la fonction publique à la rentrée. Quant à Marylise Lebranchu, ministre de la Réforme de l'Etat et de la Fonction publique, elle estime que le débat sera "peut-être plus animé " que l'an dernier, mais pas "plus dur " comme le suggérait le leader de Force Ouvrière, Jean-Claude Mailly.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu