Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Corrida de Mimizan : deux oreilles pour le matador gascon Thomas Dufau

samedi 24 août 2013 à 23:29 Par Pierre-Albert Blain, France Bleu Gascogne

Thomas Dufau a coupé ce samedi deux fois une oreille lors de la corrida des fêtes de Mimizan. Les toros de Jean-Louis Darré du Camino de Santiago ont mené la vie dure aux trois matadors de l'affiche. Le Castillan de Salamanque Juan Del Alamo coupe une oreille. L'Arlésien de Séville Juan Leal se met bellement en valeur dans une tauromachie de très grande exposition mais tue mal.

Corrida à Mimizan hier, samedi

Six toros de Camino de Santiago pour Thomas Dufau, Juan del Alamo et Juan Leal. Une affiche franco espagnole. La bétail est gersois, Dufau est landais, Leal est arlésien et Del Alamo originaire de Salamanque. Affiche en effet brillante et particulièrement intéressante à l’aube de cette dernière partie de saison taurine européenne.

Juan Leal est torero qui monte, monte, monte avec en ligne de mire le firmament de la tauromachie d’excellence. L’arlésien exilé pour son bonheur à Séville et qui est devenu matador lors de la dernière feria de pentecôte nîmoise séduit avec la régularité d’un métronome autrichien. Steeven Jean Groux Leal de son vrai nom est né sur les bords du Rhône en octobre 1991. Neuf corridas à son actif cette année, il a fait entre autre un passage très remarqué à Madrid, temple taurin mondial, en mai dernier. Leal croit en sa bonne étoile et dévore tout.

Juan Del Alamo, lui, est fin torero de Salamanque du même âge que Leal. Le castillan avait débuté en piquée à Mugron en 2009 avec Thomas Dufau et avait pris en compagnie du gascon les commandes des aspirants durant deux saisons. Il a coupé trois oreilles cette année à Madrid et vient de s’imposer à Bilbao aux cotés de Fandiño sur une corrida compliquée de Jandilla.

Enfin, Thomas Dufau, ex compagnon novillero de Del Alamo. Le landais est à sa troisième temporada chez les matadors. Il a besoin de trouver une tauromachie qui lui soit propre. Mimizan est peut être sa dernière carte européenne de l’année. Mi septembre, il a deux contrats au Pérou à Tacabamba dans le centre nord du pays à huit heures de voiture de Lima. Une tout autre histoire !

Belle entrée et succès pour Dufau qui coupe deux fois une oreille, Juan Del Alamo en coupe une, Juan Leal tombe sur un lot compliqué.Les organisateurs mimizannais ont eu bien du mérite dans un contexte que seule leur totale légitimité taurine leur a permis de supporter. La vérité c’est que, définitivement, Mimizan est une terre de toros, l’arène remplie pour une corrida sérieuse en est une preuve supplémentaire.

Au-delà, la corrida de Jean-Louis Darré est sortie assez homogène avec deux premiers toros aux cornes épointées mais quatre autres armés comme spadassins en goguette. Des toros plutôt nobles pour les deux initiaux, compliqués, mansos, distraits, retors pour les autres. Juan Leal qui n’a pas encore vingt deux ans a fait preuve d’une audace et d’un courage formidables. Deux faenas très exposées, très engagées, au cours desquelles l’arlésien de Séville se fait sévèrement bousculer sans broncher pour autant. Deux échecs avec l’épée le privent d’un succès mérité.

Juan Del Alamo impressionnant il y a peu à Bilbao est tombé sur un toro commode mais mou avec lequel le castillan a eu du mal à enchaîner puis un cinquième rétif face auquel il a alterné quelques cites de face de belle qualité puis du toreo plus profilé.

Enfin Dufau, deux oreilles demandées par le public. Le gascon a toréé avec engagement et volonté de transmettre. Une tauromachie de près qu’il affectionne et qu’il bâtit passe par passe. Avec des hauts et des bas. Il tue deux fois bien ce qui contribue à son triomphe.

Prochains contrats pour le matador gascon Thomas Dufau, les 12 et 13 septembre au Pérou.

Novillada sans picador à Rion ce dimanche

Toros encore ce dimanche dans les Landes avec une novillada sans picador à Rion avec entre autre le dacquois Louis Husson qui a triomphé du concours de la feria de Dax. Ce soir, à 18h également à St Sever, novillada piquée avec du bétail de Jose Manuel Escolar Carrasco pour Antonio Lomelin, Franciso Jose Espada et Borja Jimenez.