Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coup d'envoi du procès de Tony Meilhon devant les Assises de Loire Atlantique

- Mis à jour le -
Par France Bleu

Le procès de Tony Meilhon, accusé de l'enlèvement et du meurtre de Laetitia Perrais en janvier 2011 près de Pornic en Loire Atlantique, débute ce mercredi (22 mai) et doit durer deux semaines et demie.

Tony Meilhon
Tony Meilhon

Un meurtre violent

C'est un procès hors norme qui débute mercredi à Nantes devant la cour d'Assises de Loire Atlantique. Jusqu'au 7 juin, Tony Meilhon, 33 ans, est jugé pour le meurtre et l'enlèvement de Laetitia Perrais en janvier 2011. La jeune fille, âgée de 18 ans, avait disparu à la sortie de son travail à la Bernerie en Retz, près de Pornic. Son corps a été démembré et retrouvé dans deux étangs de Loire Atlantique. Tony Meilhon encourt la peine maximale, la réclusion criminelle à perpétuité assortie d'une peine de sûreté de 22 ans. Durant toute l'instruction, il est resté quasiment mutique.Le 19 janvier 2011 au matin, le scooter de Laetitia est retrouvé accidenté non loin de son domicile de Pornic. La disparition de la jeune fille est signalée aux gendarmes. Dès le lendemain, Tony Meilhon, avec qui elle a été aperçue dans l'après-midi et dans la soirée, est interpellé à Arthon en Retz. Peu loquace en garde à vue, puis tout au long de l'instruction, le suspect reconnaît juste avoir accidentellement provoqué le décès de Laetitia en heurtant le scooter alors qu'il voulait lui rendre une paire de gants. Il explique que pris de panique, il a ensuite mis le corps dans le coffre de sa voiture puis il ne se souvient plus de rien et évoque un trou noir. Or les expertises ont montré que la jeune fille était vivante à l'issue de l'accrochage, qu'elle est morte étranglée après avoir été enlevée et qu'elle a reçu plus de trente coups de couteau. Le meurtrier présumé a ensuite démembré le corps, l'a transporté dans sa voiture et l'a jeté dans deux étangs, à Lavau sur Loire et à Port Saint Père. Il faudra plusieurs semaines et un travail de fourmi avant que les enquêteurs ne réussissent à localiser le cadavre.

Une organisation particulière

Avec ses 120 places, la salle de la cour d'assises est trop petite pour accueillir la foule attendue pour suivre ce procès dont une douzaine de parties civiles et leurs avocats. Quatre caméras fixes ont été installées et retransmettront les débats en direct dans une deuxième salle. Afin de ne pas trop perturber le fonctionnement du palais de justice, une entrée sera par ailleurs réservée au public concerné par le procès Meilhon. Une salle de presse est installée au rez-de-chaussée et s'apprête à accueillir les 110 journalistes accrédités. Tony Meilhon a déjà fait savoir qu'il ne souhaitait pas être photographié.

10.000 pages d'expertises et de procès verbaux

Les deux semaines et demies d'audience s'annoncent denses. Le dossier compte plus de 10.000 pages d'expertises et de procès verbaux. Huit enquêteurs vont être entendus. Quatorze experts vont se succéder à la barre ainsi que trente-deux témoins dont Gilles Patron, le père de la famille d'accueil de Laetitia, mis en examen pour viols en août 2011 sur sa soeur jumelle Jessica. Afin d'assurer la sécurité aux abords et à l'intérieur du palais de justice, des renforts de police ont été sollicités.

Le passé judiciaire de Tony Meilhon
Le passé judiciaire de Tony Meilhon
Choix de la station

À venir dansDanssecondess