Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Au Nom de la terre, les séances du dimanche 29 septembre au profit de Solidarité Paysans

-
Par , France Bleu

Le film Au nom de la terre, réalisé par Edouard Bergeon avec Guillaume Canet, est sorti ce mercredi 25 septembre au cinéma, une grande opération nationale de soutien a lieu ce dimanche à l'initiative du producteur, du distributeur et des salles de cinéma partenaires.

Au nom de la terre
Au nom de la terre - Nord-Ouest Films

Dimanche 29 septembre, pour chaque place de cinéma achetée pour le film, 1€ sera reversé à l'Association Solidarité Paysans, qui lutte contre l’exclusion en milieu rural. Solidarité Paysans a été créé par des agriculteurs pour accompagner et défendre les familles, aider les agriculteurs à faire valoir leurs droits en justice et préserver l’emploi.

Un film qui touche le public

Avec plus de 87 000 entrées pour son premier jour en salles, Au nom de la terre est déjà le 9e meilleur démarrage de l'année pour un film français. Les chiffres confirment aussi que le film touche un très large public, touché par l'histoire et les sujets évoqués : surendettement, élevage intensif mais aussi passion pour le métier, vie de famille et évolutions des habitudes alimentaires.

Edouard Bergeon le réalisateur du film raconte sur France Bleu Armorique son émotion devant les réactions du public lors de la présentation du film

L'histoire

Pierre a 25 ans quand il rentre du Wyoming pour retrouver Claire sa fiancée et reprendre la ferme familiale.
Vingt ans plus tard, l'exploitation s’est agrandie, la famille aussi. C’est le temps des jours heureux, du moins au début… Les dettes s’accumulent et Pierre s’épuise au travail. Malgré l’amour de sa femme et ses enfants, il sombre peu à peu…
Construit comme une saga familiale, et d’après la propre histoire du réalisateur, le film porte un regard humain sur l’évolution du monde agricole de ces 40 dernières années.

-
Choix de la station

À venir dansDanssecondess