Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Cinéma

Le festival Cannes 1939 récompense Frank Capra

-
Par , France Bleu Orléans

Le jury de Cannes 1939 a annoncé le palmarès du festival ce samedi 16 novembre. C'est "M. Smith au Sénat" de Frank Capra qui a remporté le Grand Prix Jean Zay.

Le jury du festival Cannes 1939, son président le cinéaste israélien Amos Gitaï au centre
Le jury du festival Cannes 1939, son président le cinéaste israélien Amos Gitaï au centre © Radio France - Mathilde Bouquerel

Orléans, France

"C'est finalement le Grand Prix Jean Zay qui a fait le plus l'unanimité parmi nous", commente la cinéaste Pascale Ferran, membre du jury du festival Cannes 1939, "Parce qu'il nous paraissait réunir toutes les qualités qui font le charme d'un grand prix."

Ce samedi 16 novembre, le jury est réuni au Théâtre d'Orléans pour annoncer le palmarès de l'événement, qui fait écho au tout premier festival de Cannes, empêché par le début de la seconde guerre mondiale. En plus de Pascale Ferran, figurent aussi parmi les jurés les filles de Jean Zay, Catherine et Hélène ainsi que le réalisateur israélien Amos Gitaï, son président. 

Un palmarès engagé, à l'image de Cannes 1939

C'est Amos Gitaï qui annonce les films récompensés, dont le Grand Prix Jean Zay, décerné à "M. Smith au Sénat", de l'américain Frank Capra. "C'est le seul film de la sélection qui parle d'aujourd'hui", analyse le cinéaste, "Les _infox_, la façon dont les médias peuvent être manipulés par le pouvoir, la crise démocratique ... Et un individu qui essaye de se battre contre cette manipulation." 

Le président du jury du festival Cannes 1939, Amos Gitaï - Radio France
Le président du jury du festival Cannes 1939, Amos Gitaï © Radio France - Mathilde Bouquerel

"Je ne sais pas ce que mon père aurait pensé de ce palmarès car le contexte est très différent aujourd'hui", déclare Hélène Mouchard-Zay, "Mais le Grand Prix aurait certainement reçu son assentiment, tout comme le fait qu'un _film tchéco-slovaque_, pays qui n'existait plus en 1939 car il avait été annexé par l'Allemagne nazie, ait été récompensé."

Le prix d'interprétation masculine va à James Stewart et Harry Baur ex-aequo. Celui d'interprétation féminine est décerné à Marina Ladynina et Irène Dunne, elles aussi ex-aequo. Et "Le magicien d'Oz" de Victor Fleming reçoit le prix de l'innovation technique.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu