Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Déconfinement : pour les cinémas, la lumière après l'écran noir ?

Ce mercredi, le chef de l'Etat doit annoncer les premières mesures pour sauver le monde de la culture, touché de plein fouet par la crise du Covid 19. En première ligne, les quelques 2.000 cinémas de France, fermés depuis mi-mars.

Les salles de cinémas restent fermées depuis mi-mars et le début du confinement
Les salles de cinémas restent fermées depuis mi-mars et le début du confinement © Maxppp - Lionel VADAM

"Un cinéma, faut que ça vive, faut qu'il y ait du monde". Frédéric Mouchel se sent bien seul depuis mi-mars, et la fermeture de son établissement, le CGR de Cherbourg-en-Cotentin. Depuis le confinement, pas un chat dans les douze salles de son complexe, qui accueille d'habitude 400 à 500.000 spectateurs par an

Alain Blandamour, du cinéma Le Donjon à Bricquebec : "On va être obligé de réduire la capacité de la salle"

Appréhension sur la réouverture

Une situation qui est devenu le quotidien pour la centaine d'établissements normands. "La crise aura un impact important sur le chiffre d'affaire cette année, c'est sûr", souligne Alain Blandamour, qui gère le cinéma Le Donjon à Bricquebec, dans le Cotentin. Un cinéma qui restait sur une année 2019 record en terme de fréquentation. Le salaire des deux salariés a été maintenu. "En échange, ils font tourner le matériel une fois par semaine", ajoute directeur. 

"On sauve les meubles tant qu'on est fermés : la dizaine de salariés est au chômage partiel, toutes les charges sont stoppées, et les sous-traitants sont payés" - Frédéric Mouchel, directeur du CGR de Cherbourg-en-Cotentin

Pour le moment, le calendrier est flou : le Premier ministre a confié qu'un examen de la situation sanitaire sera fait fin mai, et a laissé entrevoir une possible réouverture début juin. "On attend une date pour que la filière puisse se réorganiser, car pour le moment, on n'a aucune perspective", précise Frédéric Mouchel. Un directeur qui semble plus appréhender la réouverture que la fermeture : "pour l'instant, _on est un peu protégés_, même si on n'a pas de rentrées d'argent". 

La reprise s'annonce lente

Calendrier aussi des sorties. Entre risques d'embouteillages et stratégies commerciales. "Il faut que les distributeurs suivent aussi derrière", commente Frédéric Mouchel. "Des films comme le nouveau James Bond ou les Tuches 4, pas sûrs de les avoir cette année", renchérit Alain Blandamour, qui s'attend à une reprise "lente peut-être avec moins de films et de séances pour respecter la sécurité des spectateurs". 

Frédéric Mouchel, directeur du CGR de Cherbourg-en-Cotentin : "On appréhende plus les conditions de la réouverture"

On y vient : les conditions sanitaires de réouverture. "On va être obligé de réduire la capacité du cinéma, d'au moins la moitié je pense", selon Alain Blandamour. On se dirige donc vers une centaine de places au Donjon, au lieu des 203 habituelles. "On est quasiment prêts, c'est jouable, mais se pose la question de la _désinfection des sièges en tissu_. Il va falloir des produits adaptés". Son homologue du CGR le rejoint sur ce sujet : "On ne pourra pas désinfecter siège par siège après chaque séance. Sinon, on ne pourra en faire que une ou deux par jour ! Enfin, il ne faut pas tomber dans la psychose non plus", explique Frédéric Mouchel. Son groupe a déjà fait des commandes de gels hydroalcooliques.

Un rapport d'une trentaine de pages a été remis au gouvernement. Il préconise une série de mesures pour déconfiner le secteur de la culture, notamment sur la distance entre les sièges occupés, le port du masque, ou encore l'aération des salles

Choix de la station

À venir dansDanssecondess